Le secret


La première chose dont je souhaiterais parler, c'est le « secret ». Dans les vielles traditions ésotériques, le secret est partout. On ne doit pas révéler ce qui se passe de l'autre côté du miroir, on ne doit pas dire et démontrer qu'il existe un invisible perceptible et agissant, etc.

Replaçons les choses dans un contexte historique simple. L'époque où le Sacré dut se terrer silencieusement dans des cercles d'initiés remonte à l'inquisition. Si vous ne vouliez pas finir au bûcher, il fallait faire profile bas. Depuis cette époque, le secret est devenu un moyen de garder vivantes ces anciennes traditions spirituelles sans se faire attraper ! Il est important de comprendre, d'un point de vue historique, la raison qui poussa nos ancêtres à œuvrer de la sorte. Ensuite, il existe une autre raison beaucoup plus complexe à expliquer. Voyez-vous, l'invisible est juste totalement indescriptible ! Le cerveau humain n'a pas les capacités requises pour en retranscrire la réalité. Rien ne sert donc d'en parler de manière descriptive ou de tenter d'en expliquer ce qui s'y passe. La nature à ses propres motivations. Si une partie de ce qu'elle est nous est invisible, c'est pour une bonne raison. Rien n'est par hasard dans la nature. Tout à un sens même imperceptible et incompréhensible parfois.

Il est donc important de comprendre que le secret n'est pas juste là pour faire bêtement barrage à la progression spirituelle et matérielle de l'être humain. Il existe pour une raison précise. D'une part, il permet de ne pas attirer sur soi les foudres des sceptiques, des jaloux, des envieux, des gens de pouvoir en désirant plus etc. (ne voyez ici aucun jugement de valeur ! Ce n’est qu'un constat que l'expérience a prouvé à plusieurs reprises). D'autre part, il respecte le vœu de la nature de rester en partie invisible aux yeux de l'homme. Si la lumière originelle était perceptible dans notre « dimension », l'existence ne servirait à rien. Cela voudrait dire que l’éternité aurait déjà retrouvé la conscience d'elle même (et n'aurait donc plus besoin de l'expérience que les ténèbres lui procurent).

La difficulté pour celui qui marche sur une voie spirituelle, c'est d'accepter de ne rien comprendre et de simplement vivre ce que le chemin lui présente. C'est d'accepter de se perdre et que le secret ne pourra être percé par notre volonté, aussi bonne soit-elle. Le secret est un ami qui sait se montrer clément quand vous en avez besoin, malgré ce que votre ego pense et croit. Il y a donc une perte de contrôle de ce qui se passe à prendre en compte. Il y a aussi une absence totale de logique face à l’éternel et un sentiment de douce perdition ; or dans les bras de la nature, seul l'ego se sent perdu...

G.Attewell

#secret #tradition #ésotérisme #histoire #attitude #dogme #raison #garde #temple #mission #jugement #valeur #rite

177 vues

© 2018 by La Voie Du Phœnix. Proudly created with Wix.com

  • Vkontakte sociale Icône
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon