La Magie, une brève introduction


La Magie fait partie de ces disciplines ésotérique très à la mode. A l'instar de l'Alchimie, elle fait beaucoup parler d'elle. On voit émerger aujourd'hui des « écoles de magie » avec cours en ligne et tutti quanti ; c'est aussi des tas de livres et de vidéos qui sortent sur ce sujet etc. En bref, la Magie, ça fait du bruit ! C'est apparemment excitant et « fashion ». Dans cet article, je tiens à préciser que je vais traiter ce thème selon ma vision des choses (basée sur mon expérience etc...).

Définir la Magie :

Définir la Magie est pour moi une chose complexe (voir impossible). La multiplicité de ce qu'elle permet de vivre, faire, etc, est beaucoup trop dense pour s'arrêter à une définition. Je vais donc plutôt en donner un point de vu. Papus disait : « La Magie est l'étude et la pratique du maniement des forces secrètes de la nature ». Cette citation image parfaitement l'idée que tout le monde se fait de la chose. L'art magique consisterait donc à manipuler les forces invisibles qui agissent dans la nature afin d'en obtenir quelque chose (le plus souvent en tout cas). On se retrouve facilement à imaginer que nous avons du pouvoir sur la nature grâce à la pratique magique, que la Magie est faite pour « jeter des sors » etc... Nous sommes, selon moi, en pleine image d’Épinal.

La Magie est avant toute chose une discipline pratique. En Hermétisme, elle apparaît comme un pilier d'étude (avec l'Alchimie, L'Astrologie, etc...). Elle a pour action en premier lieu de rétablir l’équilibre énergétique de l'être humain et de la nature. A ce titre, elle agit pour maintenir cet équilibre en l'être, en la nature, et dans les rapports qu'entretiennent les deux (sous toutes ses formes visibles ou non).

Le pouvoir et la Magie :

Certaines « formes » de magie laissent parfois penser (tout dépend des auteurs) que le pratiquant aurait du pouvoir. Ces pouvoirs lui seraient prêté par diverses choses, parfois des anges ou des démons, parfois des esprits ou simplement par la nature etc. Ces pouvoirs seraient utilisable de différente manières et pour divers propos. On peut alors parler de magie noir, blanche, naturelle etc. Je pense pour ma part que la magie n'a pas de « couleur » ni de propos fixe car celui qui pratique n'a en réalité aucun pouvoir du tout. Le pratiquant n'est qu'un intercesseur et seul le « Grand Tout » décide. Ce point n'est pas forcement simple à expliquer car il dépend de ce que l'on pense de la Magie et de comment on « veut » la pratiquer.

En ce qui me concerne, je pense qu'il y a une volonté de la nature qui s'exprime en chaque être et en chaque chose vivante. User de la Magie (disons le comme ça...), c'est permettre de mieux comprendre et de mieux laisser ces volontés s'accomplir afin que l'équilibre des forces restent « harmonique ». En gros, on ne commande pas la nature ; on ne peu ni ordonner, ni exiger des choses d'elle. On ne peut qu'être l'intercesseur qui laissera sa volonté agir la ou elle n'agit plus, pas, ou de façon dysfonctionnelle. Cela se passe malgré nous, sans effort, et sans avoir nécessairement besoin de rituel.

Gandalf le Gris vu par Alan Lee

L'orchestration magique :

Ce qui est important de comprendre dans l'utilisation de rituel (et autres choses du même genre). C'est qu'il y a un besoin de « conditionnement ». En effet, le rituel à juste pour objectif d'aider le pratiquant à se plonger dans un état particulier qui aidera à la réalisation de cette volonté (dont j'ai parlé plus haut). Disons que la pratique de rituels est une étape qui aidera à forger dans le psychisme une certaine habileté à se mettre dans le dit « état ». J'appelle ce dernier : « l'attention totale ». J'aurais l’occasion de revenir la dessus dans le livre que je suis entrain d'écrire (premier d'une longue série). Les rituels sont donc des « portes d'entrées » dans le monde magique (vaste et qui dépasse l'entendement).

Une fois cette habileté construite, plus besoin de rituel. Il y a juste besoin de plonger dans l'état d'attention totale. Depuis cet état, on peut formuler quelque chose qui ensuite partira voyager dans l'invisible, trouvera sa « résonance », et produira un effet par la suite. La formulation que je conseille doit être la plus épurée possible d'attente égotique (surtout inconsciente) ! La nature sait que l'homme à un ego, mais si ce dernier est inconscient et trop épais, sa volonté ne peut s'y exprimer de manière limpide et fonctionnel (c'est en partie pour cette raison que j'ai dit : « …on ne commande pas la nature... »). De plus, on doit utiliser la Magie exclusivement pour des raisons de rétablissement et maintient d'équilibre ! Si vous traversez des épreuves difficile dans votre vie, vous pouvez « demander de l'aide » non pas pour que ces épreuves cessent, mais pour les traverser avec peut être plus de facilité. Notez la nuance ! Ce qui doit être vécu ne doit pas être empêché au risque de briser la volonté de la nature ! Si vous défiez cette volonté, attendez vous à payer très cher en retour !

Merlin l'Enchanteur par Alan Lee

Conclusion :

La Magie, selon moi, ne doit pas être une pratique qui procure du pouvoir sur l'autre. Elle ne doit pas servir et répondre aux attentes « diaboliquement » égotiques. Elle doit au contraire nous aider à traverser la vie en nous aidant à « tenir debout » quand c'est parfois difficile et éprouvant. La vie ici-bas est parfois ardu mais la Magie est partout dans la nature. Elle peut alors venir en aide, car toute volonté de l'éternel doit s'accomplir coûte que coûte !

G.Attewell

#magie #magienaturelle #ésotérique #ésotérisme #nature #esprit #élémentaux #élémental #mage #chaos #merlin #gandalf #tolkien #hermétistes #hermétisme

© 2018 by La Voie Du Phœnix. Proudly created with Wix.com

  • Vkontakte sociale Icône
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon