Plonger en soi, découvrir l'essentiel


Aujourd'hui, l'heure est au rappel. Rappel du cadre, rappel de ce qui est l'essentiel du cheminement spirituel, rappel de ce que beaucoup oublient et qui de ce fait les plonge dans un doux sommeil les éloignant d'eux-mêmes. Oui, le rappel que la Voie est formidablement bonne pour nous, mais pas dénuée d'épreuves. J'ai donc envie d'écrire afin que les navigateurs bohèmes ne se perdent pas dans le chant des sirènes (et peu m'importe si je passe pour le récalcitrant de service, je n'ai aucun problème à faire le « sale boulot ») ! Ainsi, dans cet article, nous allons parler de l'ancrage interne, essentiel pour progresser dans l'expérience de la « vie intérieure ».

Je sais que je suis revêche sur certains points, je sais que vous pouvez ainsi trouver en moi une certaine aigreur (ce qui n'est pas totalement faux, et je ne m'en cache pas). Mais je sais aussi que je « connais » ce que je suis, je connais ma Nature et sais ce qu'elle me demande d'être (et donc de faire, d'exprimer, etc). C'est depuis cette connaissance octroyée par l’éternel que je me permets d'être ce que je suis, et cela avec tout le misérabilisme humain qui aussi me caractérise. Ainsi, si vous comprenez cela, vous comprenez alors pourquoi je possède certains traits de caractère (et je me vois navré pour les autres qui ne voient en moi qu'un gars acariâtre). Ceci étant dit, j'ose espérer que cet article sera profitable pour tous (et tout particulièrement pour ceux ouvrant leur cœur pour lire et comprendre au-delà des apparences) !

Basile Valentin - Clef IV - La Mort génératrice de la Cendre et du Verbe précieux

Tout commence par soi, l'essentiel de la transformation spirituelle se trouve en soi et non ailleurs. Celui qui aspire à voir le monde changer, celui qui se plaint de sa condition, de son quotidien, celui qui cherche désespérément la lumière divine (etc) ; tous ces profils et les autres qui cherchent de près ou de loin à croître spirituellement doivent bien comprendre une chose fondamentale : « La solution est en soi ».

Et pour ancrer ce mouvement intérieur, il faut être convaincu de ce que dit le paragraphe précédent. Il faut être aveuglément sûr et certain que la solution à tous les maux du monde, comme des siens, se trouve à l'intérieur de soi. Tant que l'on cherche une réponse dehors, tant que l'on croit que le monde extérieur (et de surcroît, celui des hommes) peut et doit apporter les réponses à nos questions existentielles et spirituelles, nous ne trouverons rien ! Tout ne sera que vanité (et nous devrons dépenser une énergie folle pour remplir ce vide qui ne peut pas l'être).

Solve & Coagula :

« Solution », n'est-ce-pas là un mot intéressant ? Il provient du latin « solutio » qui décrit l'action de dissoudre, de délier (ce qui dans le sens du langage de cette époque permet d'exprimer l'action de résoudre une difficulté). La solution à nos problèmes, à nos peurs, à nos doutes, à tout ce qui nous empêche de plonger en nous-même pour découvrir l'essence qui nous habite, c'est la dissolution pour obtenir à terme la solution (les processus naturels font de même, et comme je le dis souvent, nous n'échappons pas à cette règle) !

Voilà pourquoi nous pouvons prendre cette fameuse formule alchimique « Solve & Coagula » comme métaphore du processus d'éveil. C'est exactement cela que nous devons faire en nous, c'est le processus que nous devons activer pour renouer avec le divin qui nous anime. Nous devons dissoudre et dissoudre encore afin de pouvoir récupérer la solution qui pourra elle coaguler avec l'éternel. Et pour ce faire, nous avons à notre disposition un vrai laboratoire qui n'est autre que notre corps (et tout ce qui le constitue de visible et d'invisible). Ce que la Nature nous demande, c'est bel et bien d'user de ce « laboratoire d’excellence » pour fabriquer notre quintessence, pour produire ce qu'il y a de mieux en nous, et ce mieux est spirituel (l'Alchimiste connaît ce processus, il apprend d'une part à l'observer dans l'expérience en laboratoire ; mais il apprend également d'autre part à faire ce processus, à le vivre en lui, comme dans la matière qu'il travaille. Telle est la vraie voie de l'Alchimie, et j'en profite pour le dire).

La vie intérieure :

Comme je l'ai dit, et je le répète encore, tout se passe avant toute chose à l'intérieur ! Si vous désirez grandir spirituellement, vous devez plonger en vous. La vie intérieure est donc cette vie tournée vers ce qu'il se passe en nous (ce qui ne veut pas dire que nous excluons le reste) ! Là ou l'Alchimiste passe en premier lieu par le laboratoire pour étudier et comprendre la Nature ; le mystique, lui, va tout de suite plonger à l'intérieur de la Nature (à « l’intérieur de la terre », c'est-à-dire dans la matière, en elle, et dans ces niveaux de profondeurs les plus inaccessibles).

Pour ce faire, il va passer par lui-même, par sa propre existence interne, par sa propre vie intérieure (car ce que nous sommes est aussi la Nature ; ainsi, en moi se trouve tout ce que je retrouve à l’extérieur. C'est en suivant ce postulat que le mystique explore). Au cours de ce périple dans les mondes internes qui nous habitent, nous découvrirons nos illusions, mais aussi les illusions du monde de dehors. Nous découvrirons aussi ce que nous sommes réellement, et aussi ce que le monde extérieur est véritablement. Si ces découvertes sont sans hésitation qualifiables de « merveilleuses », l'exploration interne n'est pas pour autant de tout repos ! L'aventure qui nous attend en nous est la plus belle qu'il nous soit donnée de vivre, mais elle nous confrontera aussi au « côté obscur » de la Nature (et donc de nous-même).

Michel Saint Augustin, auteur d'un grand ouvrage : "Introduction à la vie intérieure et pratique fruitive de la vie mystique"

Voilà le point qui rebute souvent beaucoup de monde, et c'est ce point-là que j'aime souvent rappeler (afin de ne pas perdre de vue que nous sommes aussi sombres, faibles, faillibles, misérables, violents, imparfaits, etc). J'aime ne pas faire oublier que si nous cherchons la lumière, il faudra alors dissiper les ténèbres qui nous habitent. Il faudra faire face à nos peurs, à nos démons intérieurs ; ceux-là même qui finalement nous invitent à nous dépasser, à nous transcender pour être « vérifiés » par l'éternité (au sens « mystique Chrétien » du terme).

Du « Moi », vers le « Soi » :

Pour ceux d'entre vous qui aurons lu : « l'Ennéagramme ésotérique – Livret I », vous comprendrez plus amplement de quoi je parle. Je vais donc résumer grossièrement pour les autres afin de poser convenablement mon propos.

Lorsque l'on plonge dans le monde intérieur, on rencontre « la Nature » par le biais de « sa Nature ». Ce que nous découvrons de nous va donc nous permettre de découvrir la totalité de l'univers. C'est ce que nous invite à faire l’adage bien connu : « Connais-toi toi-même ». Mais il existe une variante très connue de cette maxime : « Connais-toi toi-même, et tu connaîtras l'univers et les dieux ». Tel est le fond de cet article ! Celui qui pénètre en lui-même, et qui par l'introspection découvre ce qu'il s'y cache, celui-là, et comme je l'ai déjà exprimé, découvrira la Nature toute entière et les forces qui l'animent !

Seulement, pour parvenir à cela, il faut passer par certaines épreuves. Et la première qu'il nous est demandé de traverser, c'est se confronter à notre condition humaine, à notre ego et tout ce qu'il englobe. Ce travail est dur, prenant, accaparant, mais indiscutablement obligatoire ! Peu importe comment, peu importe par quelles méthodes (etc), ce travail (ce labor) doit être fait ! Celui qui ne veut pas s’encombrer de cette tâche ne trouvera jamais la lumière dont il rêve tant ! Tout ego trop épais doit être épuré, purifié, sublimé, puis transcendé. Ainsi, la purification de notre « Moi » sera notre première épreuve qui, si achevée avec succès, ouvrira les portes du « Soi » (et donc une nouvelle épreuve débutera, celle nous conduisant à la « soi-conscience »).

Saint Augustin tenant un cœur enflammé par la grâce mystique, et la plume pour écrire la volonté de Dieu

Interminablement je le répéterai. Ce message est top important pour ne pas être entendu ! Radotons alors ! N'ayons pas peur de répéter inlassablement ce qui est l'essentiel ! Entrez en vous, faîtes face à vos peurs, à tout ce que vous refoulez consciemment ou non et qui vous fait souffrir ! Faîtes ce travail et ne vous souciez pas du temps que cela prendra, ni de l’investissement financier à débourser (Sur ce point, je précise que pour ma part, j'ai préféré me payer une psychothérapie avec un type compétent, plutôt que de dépenser mon argent en futilités. J'ai fait ce choix le temps de ma thérapie, cela à fonctionné à merveille et je n'ai pas pour autant cessé de vivre une vie heureuse et plaisante pendant cette période. Je dois plutôt admettre que le bonheur fut grandissant de jours en jours, à mesure que je guérissais intérieurement) ! Combattez le mal qui gangrène votre être et vous en sortirez guéris pour le restant de vos jours !

Cela demande de l'engagement, de la détermination, de la persévérance et du courage ; mais croyez-moi, si vous faîtes ce travail de purification jusqu'au bout, la Nature vous le rendra ! Car comme le dit le proverbe : « Aide-toi, le ciel t'aidera » !

G.Attewell

#mystique #vieintérieure #grâce #dieu #ésotérisme #spiritualité #mysticisme #méditation #intériorité #monde #invisible #introspection #ego #moi #soi #soiconscience #guérison #miracle #divin #volontédivine #nature #ordrenaturel #don #coeur #centre #solve #coagula #alchimie #ésotérique #moine #solitude #thérapie #psychothérapie

© 2018 by La Voie Du Phœnix. Proudly created with Wix.com

  • Vkontakte sociale Icône
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon