This is Halloween


Je ne pouvais pas, cette année, ne pas vous rédiger un article sur « Halloween ». En effet, et comme chaque année depuis quelques temps déjà, le débat fait rage ! Les questions se posent (peut être de moins en moins désormais): « Pourquoi voudrions-nous fêter Halloween ? Halloween est-elle une fête américaine ? Est-ce une invention des commerciaux pour encore nous vendre des choses ? ». En bref, tout le monde, encore aujourd'hui, se questionne sur cette fête, sur sa légitimité, sur son histoire, etc. Mon souhait ici est de vous permettre de vous replonger dans la source de tout ceci (du moins celle qui nous est accessible), afin de retrouver le lien avec une ancestralité celtique que beaucoup ignorent encore. En route !

Le temps des fêtes :

« […] quatre fois par an des fêtes solennelles se célébraient dans divers endroits consacrés, donnant lieu à des cérémonies et à des jeux. La quatrième, ou plutôt la première, Samain, était le moment du festin de Tara » (C.J.Guyonvarc'h, F.Le Roux – Les Druides).

Pour nos ancêtres celtes, quatre fêtes ont lieu durant l'année. Si Samain est la première et marque le début de l'année (et nous verrons par la suite pourquoi), suivront à la suite Imbolc, Beltaine, et enfin Lugnasad. Ces fêtes, contrairement à ce que l'on croit, ne marquent ni les solstices, ni les équinoxes. En réalité, elles se situent toutes entre ces deux périodes. Elles sont symboliquement « hors du temps normal » (nous dit C.J.Guyonvarc'h et F.Le Roux). De mon point de vue, on peut dire qu'elles sont « entre deux temps », symbolisant ainsi l'idée qu'elles sont des passages, des portes, des points d'équilibre : « […] d'une manière générale, la fête celtique est un point d'équilibre et de rencontre entre le temps humain et le temps divin » (C.J.Guyonvarc'h, F.Le Roux – Les Druides).

Célébration de Samain

Samain (ou Samonios pour les Gaulois) ouvre le bal le 1er novembre. Elle représente la fin de l’automne, et le début de l'hiver (notons quand même que pour les celtes, le début de l'automne est célébré à lugnasad, le 1er août ! Le climat devait être certainement différent en ce temps-là...) ! Samain est le véritable début d'année puisqu'elle : « […] inaugure le moment ou la nuit prédomine, et, en conséquence, elle est aussi la fin de l'année » (C.J.Guyonvarc'h, F.Le Roux – Les Druides).

Ainsi lorsque nous célébrons les fêtes de nos ancêtres celtes, nous nous positionnons symboliquement dans un espace hors du temps commun, et nous devons faire cela dans un lieu sacré !

Halloween :

Avant de rentrer plus spécifiquement dans le déroulement de la fête de Samain, nous allons revenir sur cette appellation : Halloween ! Cette appellation pour beaucoup n'a pas de lien avec cette fête du 1er novembre. Et pourtant ! Halloween est une contraction de l'anglais : All Hallows-Even (et que l'on traduit souvent par « la veille de tous les saints, ou veillée de la Toussaint »). Nous sommes là face à l'origine étymologique chrétienne anglaise de notre sujet. Nous pourrons alors trouver dans « The Oxford dictionary of world religions » que Halloween : « […] absorbed and adopted the Celtic new year festival, the eve and day of Samhain ».

Le fait de creuser une citrouille qu'on éclaire de l'intérieur avec une bougie (ce que je trouve amusant d'ailleurs) est en lien direct avec la légende Irlandaise de Jack O' Lantern qui, dans l'histoire, se voit condamné à errer avec en guise de lanterne, un charbon ardent placé dans un navet. Et oui ! Avant que la citrouille ne soit officiellement adoptée au 19ème siècle aux Etats-Unis, on creusait des navets ! Voici la légende :

Un soir dans une taverne, Jack, un maréchal-ferrant irlandais, ivrogne et avare, bouscula le diable.

Ce dernier, comme à son habitude tente de convaincre Jack de lui laisser son âme en échange de faveurs diaboliques…

Sur le point de succomber, Jack demande alors au Diable de lui offrir un dernier verre avant qu'il n'accepte le pacte. Le Diable se transforme alors en pièce de six pence afin de payer le tavernier.

Prestement, Jack empoigne la pièce et la glisse dans sa bourse. Or, celle-ci contient une croix d'argent, le Diable ne pouvant plus se retransformer, est prisonnier sous la forme de cette petite pièce !

Jack obtient alors du Malin qu'il ne vienne pas réclamer son âme avant que ne se soient écoulées dix année et le Diable accepte…

Dix ans plus tard, Jack rencontre le Diable sur une route de campagne : ce dernier réclame son dût.

Jack réfléchissant à toute allure dit alors : " Je vais venir, mais d'abord pourrais-tu cueillir une pomme de cet arbre pour moi ? ". Le Diable grimpe sur les épaules de Jack et s'accroche aux branches du pommier. Jack sort alors son couteau et sculpte une croix sur le tronc de l'arbre…

Coincé de nouveau ! Le rusé maréchal-ferrant obtient alors du Diable la promesse qu'il ne prenne jamais son âme…Sans autre solution, le Diable accepte et Jack efface la croix du tronc.

Quelques années plus tard, Jack meurt. Il se voit refuser l'entrée du paradis à cause de sa vie d'ivrognerie.

En désespoir de cause, il se rend chez le Diable. Aux portes de l'enfer, celui-ci lui rappelle qu'il ne peut pas prendre son âme… "Mais où vais-je aller ? demande Jack. " Retourne d'où tu viens " lui répond le Diable !

Il faisait nuit, froid et un grand vent soufflait. Jack demanda alors au Diable s'il n'avait pas de quoi l'éclairer sur la route. Dans un geste de bonté, le Diable lui donna une braise.

Jack la mis dans un navet qu'il mangeait pour la protéger du vent glacé. Depuis lors Jack est condamné à errer comme une âme en peine au milieu des ténèbres…

Jack O' Lantern par RadoJavor

La célébration de Samain :

La fête de Samain est très importante pour les celtes. Comme nous l'avons déjà dit, elle marque la fin d'une année, et inaugure le début d'une autre où beaucoup de questions guerrières, juridiques, etc., vont être réglées pour l'année à venir (Je passe sur ces détails qui ne concernent pas directement mon thème de prédilection : le spirituel. Cependant, ces aspects sont aussi très intéressants à prendre en compte et à connaître pour comprendre l'importance que représente la Samain dans le monde celtique).

« A Samain l'Autre monde est partout présent et on accède encore bien plus vite si l'on se réunit là où il a coutume de se manifester » (C.J.Guyonvarc'h, F.Le Roux – Les Druides). Les portes du « Sid » sont alors ouvertes et et les esprits circulent librement entre le monde des hommes et le leur, ce que les Druides vont autoriser pour cette occasion. Toujours au sujet de Samain, dans l'ouvrage « Dieux et héros des Celtes », Marie-Louise Sjoestedt nous dira par exemple que : « tout le surnaturel se précipite, prêt à envahir le monde humain ». Samain est donc une fête où l'Autre monde et celui des hommes se rencontrent et échangent sous la tutelle des Druides. Il y aurait bien entendu encore beaucoup de choses à raconter sur cette fête bien particulière, mais je vous laisse le soin d'aller le découvrir par vous-même car les lectures sont nombreuses !

Samain est donc une fête importante pour nos ancêtres celtes, peut-être l'est-elle aussi pour nous aujourd'hui, au vu de l'engouement que celle-si suscite de nouveau. Là encore, comme chez les traditions spirituelles méditerranéennes et moyen-orientales, Samain implique aussi ce moment où la lumière est au plus bas, et va devoir faire un long voyage pour revenir en haut du ciel. Sur ce, Happy Halloween à tous ! Bonne fête de Samain !

G.Attewell

Liens des images:

http://wallls.com/wallpaper/174986/

http://www.conseils-voyance.com/2014/10/le-31-octobre-samain-halloween-toussaint.html

https://www.deviantart.com/radojavor/art/Jack-O-Lantern-183344863

https://www.pinterest.fr/pin/266205027946366786/

#halloween #samain #samonios #celtes #druides #druidisme #païen #religion #culte #sid #autremonde #audelà #mort #esprits #ésotérisme #spiritualité #tradition #lutin #korrigan #petitpeuple

202 vues

© 2018 by La Voie Du Phœnix. Proudly created with Wix.com

  • Vkontakte sociale Icône
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon