Ces nouveaux thérapeutes


Thérapies quantiques, séances de bien-être bio-énergétiques, travail sur l'ouverture de l'énergie de la glande pinéale, élixirs en tout genre (vendus avec la notice d'utilisation !) etc. Toutes ces appellations modernes font des ravages. Derrière cela, nous trouvons une catégorie de gens qui, vendant leurs services, prétendent soigner, guérir, etc. Qu'en est-il de tout ça ? Vais-je tirer à boulet rouge sur tout ce petit monde ? Oui et non... Vous allez voir !

La nouvelle mode thérapeutique :

Oui, le monde de la thérapie change, il évolue, et ce n'est pas un mal. Oui, nous quittons l'envie de soigner uniquement avec des choses relevant de la matière (principe « Sel » en Alchimie). On veut du neuf, du nouveau, quelque chose qui apaise en profondeur, qui nous remet en lien avec nous-même, avec la nature, etc. Cela est très bien, c'est très bon et je l'encourage pleinement. Mais (car il y a un « mais » !) le problème est que pour le moment, très peu de gens savent réellement se servir de tous ces « nouveaux outils ».

Pourquoi dis-je cela ? Car pour user convenablement et réellement efficacement de ces choses-là, il faut une conscience déjà bien évoluée. D'un point de vue ésotérique, il faut une bonne conscience bien stable du monde lunaire (Yetzirah dans l'arbre de la Qabal). En ayant acquis une bonne connaissance de l'astral lunaire, on peut alors en utiliser les lois dans le monde de la matière, mais pas sans conditions, et pas totalement ! Le moment où il nous est possible d'utiliser de vrais pouvoirs de guérison, sans trop de « soucis et d'accidents », c'est lorsque que nous nous éveillons à l'astral solaire (à partir de Tiphereth dans l'arbre des Sephiroth).

Argent et thérapie :

Au niveau de l'astral solaire (le psychisme supérieur), nous atteignons la porte servant de point de jonction entre tous les mondes, aussi bien ceux d'en-bas, que ceux d'en haut. C'est une réelle ouverture de conscience, colossale (c'est à ce niveau que l'on découvre l'amour christique, universel et divin), c'est le « cœur » de l'arbre de vie. Et pour en revenir à notre sujet de base, à ce niveau-là on expérimente et l'on comprend pourquoi il est important de relâcher l’appât du gain lorsque l'on travaille dans les structures invisibles de l'être humain en tant que thérapeute.

Le personnage de Jésus est un bon exemple de thérapeute usant de pouvoirs subtils pour guérir son prochain, et cela complètement gratuitement. Paracelse faisait de même grâce à ses élixirs. En ce sens, on peut faire payer la consultation pour recevoir quelqu'un, et traiter des problèmes qui concernent l'aspect incarné de son existence. Cela ne pose pas de souci à la Nature, cela ne trouble pas l'ordre naturel d'ici-bas, au contraire, ça le répare. Et si on use de l'argent pour travailler à ce niveau, c'est aussi pour engager le patient, et pouvoir gagner sa croûte honnêtement. Tout cela est parfaitement recevable.

Ainsi, un ostéopathe réparera votre équilibre postural, il travaille sur votre corps incarné. Le médecin généraliste va tenter de stabiliser votre état physiologique. Il travaille donc dans votre aspect « matière ». Le psychologue (et autres activités du même genre) travaille à l'équilibre de votre condition humaine, dans votre vie présente et incarnée, il travaille donc dans l'aspect le plus subtil de votre aspect matière, et c'est là la limite tolérable selon moi (et celle-ci n'est pas toujours simple à définir).

Mon point de vue :

Au-delà de ça, nous entrons purement et simplement dans l'astral (et certaines choses relevant de la psychologie le font déjà, il faut alors être selon moi vigilant à ne pas trop dépasser les limites). Tant que nous nous cantonnons, en tant que thérapeutes, à travailler dans la matière, pour son évolution, sa guérison, etc., on peut aisément demander de l'argent sans que cela pose de problème à la Nature. En revanche, dès que nous travaillons dans l'invisible, l'argent alourdit le travail, gêne les processus de guérison, et les pouvoirs vont nous être peu à peu retirés par la Nature. On va perdre nos « dons de guérisons » (pour ceux à qui la Nature en a donnés).

Je ne cherche pas ici à décourager qui que ce soit, ni à blâmer ! Je me base sur mon expérience de la Nature, et sur ma vie personnelle, pour partager ce qui me semble important. Je suis moi-même un de ces thérapeutes « new school » qui aime utiliser des sciences anciennes pour aider mon prochain à guérir. Mais je sais qu'en consultation professionnelle, je ne dépasse pas la limite. Je ne travaille que sur la vie ici-bas de la personne. Si celle-ci me demande des choses qui concernent sa vie spirituelle, éthérique (comme on aime le dire aujourd’hui), je retire immédiatement le rapport d'argent.

Idem, si je pense que pour guérir précisément quelque chose concernant la vie incarnée de la personne, il faut user de procédés ésotériques, je ne la ferai pas payer pour cette intervention (c'est pour cette raison, par exemple, que je ne vends pas de produits Alchimiques, donc des produits ou j'ai mis ma conscience dans le mercure). Il est donc pour moi important, quand on est thérapeute, de bien faire cette distinction, et veiller à conserver sainement cet ordre naturel (ceci étant dit, chacun est libre de faire ce qu'il veut).

Les apprentis sorciers :

Cette frontière dont je parlais plus haut est aujourd'hui bien dépassée, et de manière complémentent assumée, mais sans conscience des conséquences que cela peut avoir sur la vie du patient. C'est propre à l'ère du Verseau qui désire explorer de nouvelles « technologies », de nouvelles façons de faire tout en bouleversant la norme. C'est cet esprit rebelle « uranien » qui aime déranger ce qui est structuré, qui aime titiller ce qui est un peu trop rigide à son goût, etc. Cela donne naissance à des apprentis sorciers, jouant à découvrir des trucs qu'on ne connaît pas, pour changer les choses, pour progresser.

On voit que l'état d'esprit de fond n'est pas mauvais en soi, au contraire (étant moi-même bien marqué par Uranus dans mon thème natal, je sais de quoi je parle, j'ai passé ma vie à vivre hors norme... Et ça n'a pas été toujours confortable !). Mais en revanche, tout cela manque de connaissance, de savoir, et surtout de maturité ! En effet, les humains sont en train plus globalement de faire des découvertes incroyables dans beaucoup de domaines. Seulement, ils ne sont pas encore suffisamment sages pour les utiliser avec justesse, bonne morale, et bonne éthique (c'est aussi pour cette raison que la Nature, petit à petit, nous « punit » en restreignant le vivant via les manques de ressources, les problèmes climatiques, et j'en passe ; ce serait un autre sujet).

Nous sommes des enfants qui jouons avec des armes de destruction massive, et dans le milieu du thérapeutique, c'est pareil ! Les techniques dites de « thérapie quantique » sont soit-disant basées sur des principes de physique quantique que ces mêmes thérapeute ne connaissent pas, et que les physiciens eux-même ne comprennent pas totalement. Mais sans aucun problème de conscience, ils vous vendent des séances, etc. C'est absurde et dangereux (mais là encore, chacun fait ce qu'il veut !).

Je voyais récemment quelqu'un qui travaillait en « bioénergie », pratiquant des prétendues techniques de soin opérant dans les « corps subtils » de l'être humain, via les champs électromagnétiques. Cette personne utilisait des outils permettant d’interagir avec ces « champs électromagnétiques », et donc de pouvoir soigner les corps subtils grâce à cela. Oui, c'est possible, et cela existe depuis très longtemps (depuis l'antiquité). Mais d'une part la façon d'expliquer le problème manque grandement de connaissance sur ces sujets, et deuxièmement cela est dangereux pour le patient ; car pour gérer ce que cela génère chez lui, il faut soi-même être suffisamment élevé spirituellement pour en percevoir les effets (et si tel est le cas, on n'a pas forcément besoin d'outillage pour le faire, et le problème de l'argent est réglé pour respecter la Nature).

Les accidents :

J'avais une amie thérapeute très douée. Elle était kinésithérapeute de formation, et s'était formée à des tas d'autres choses. Elle s'occupait donc de soigner au niveau postural, et viscéral (comme le font les ostéopathes par exemple). Elle avait des techniques hors paires, avec un touché et une finesse incroyables, un vrai talent en somme. Puis, petit à petit, elle s'est mise à migrer vers ces « nouveaux trucs quantiques » à la mode. Elle avait besoin d'argent, et elle voulait faire croître son activité, le tout pavé de bonnes intentions (car ce n'était pas du tout une mauvaise personne).

Elle commença alors à vendre des « soins à distance » sur la glande pinéale, et à quatre mains, avec un ami à elle. C'est là que les ennuis commencèrent. Une personne que je connais très bien s'est vu proposer ce type soin en guise de patient cobaye, et ça s'est très mal passé. Les conséquences de l'intervention ont posé des problèmes assez gênant au quotidien. Heureusement pour cette personne, elle avait un psychisme solide (« une tête bien faite » comme disait Jean Dubuis), donc cela s'est calmé relativement vite et sans trop de séquelles. Tout rentra dans l'ordre, et ce fut un soulagement. Lorsque que le retour d'expérience a été communiqué à mon amie thérapeute, la réponse fut mal-placée, et du type : « Tu as reçu ce que tu étais censée recevoir », alors que la personne aurait juste souhaité être écoutée et accompagnée dans ses émotions et ressentis …

En réalité, mon amie thérapeute aurait du reconnaître qu'il y avait là quelque chose de pas bon, d’intrigant. Elle aurait dû se dire que ce n'était pas du tout normal. Et bien non, elle a continué de pratiquer ce « soin à quatre main » pour faire rentrer la monnaie ! Car visiblement, ça paye bien ! Ce genre d'initiative n'est pas du tout recommandable ! Je lui ai écrit pour lui dire de faire attention, qu'elle touchait là à des forces qu’elle ne maîtrisait pas du tout, et qu'elle pourrait bien faire plus de dégâts encore. Je n'ai jamais eu de réponse, et le lien s'est rompu dans le silence et l'éloignement (ne me demandez pas son nom, je ne le divulguerai pas ; elle fait sa route, elle fait ses choix, ainsi va la vie et on n'a pas à perturber cela).

Des histories comme celle-ci, j'en ai d'autres, et des bien pires. J'ai par exemple connu quelqu'un qui elle, s'était fait soigner par un grand shamane parisien (notez déjà la contradiction...). Cette personne a dû être internée en hôpital de jour pendant deux semaines, alors qu'elle ne présentait aucun antécédent psychiatrique personnel ou familial. Je vais m'arrêter là pour ce genre d'histoires... J'espère simplement que ces deux petits exemples vous feront réfléchir quand même, et qu'ils vous éviteront bien des complications !

Conclusion :

Je ne suis pas contre les méthodes modernes, innovantes, etc. Je n'ai rien contre tout cela. Le seul souci que cela me pose est « humain ». Le premier relève de la toute puissance égotique, même si gorgée de bonnes intentions et de bienveillance, qui pousse le thérapeute à s'endoctriner lui-même dans un système où il voudra briller grâce au soin qu'il prodigue (et c'est souvent inconscient, car quand ça ne l'est pas, on se rend bien compte qu'il y a quelque chose qui cloche, et qui crée de la tension égotique). Le second relève du manque de maturité intérieure faisant que le thérapeute ne sait pas ce qu'il fait dans l'invisible, et donc peut déclencher de sérieux problèmes. Le troisième est donc un manque énorme de cadre moral éthique déjà sur le plan humain, afin de ne pas faire de dégâts. Mais aussi sur le plan spirituel, car en jouant avec le feu, on peut faire de sérieux dommages, parfois difficilement réversibles (et souvent pas par celui qui les a causés).

« Rien est vrai, tout est permis » et à ce titre, chacun est libre de faire ce qu'il veut. Allez donc où bon vous semble ! Mais de mon côté, je voulais faire ce papier dans le but de déposer de quoi réfléchir, et ne pas suivre un phénomène de mode sans trop savoir pourquoi. Car si le monde des thérapies nouvelle génération est bel et bien à la mode, il produit aussi un effet de « troupeau », où tout le monde suit sans savoir où il va. Prenez soin de vous !

G.Attewell

Liens des images :

- https://www.psychologies.com/Bien-etre/Medecines-douces/Se-soigner-autrement/Articles-et-Dossiers/L-essor-des-therapies-quantiques

- https://nospensees.fr/la-connexion-entre-physique-quantique-et-spiritualite-selon-le-dalai-lama/

- https://www.centre-quantique-holistique.fr/accompagnement-individuel.php?id=4

#thérapie #quantique #soin #science #physique #biorésonance #géobiologie #pinéale #spiritualité #ésotérisme #argent

© 2018 by La Voie Du Phœnix. Proudly created with Wix.com

  • Vkontakte sociale Icône
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon