La porte noire

« Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs, Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, Et qui la médite jour et nuit ! » (La Bible – Les psaumes, chapitre 1, versets 1 & 2). Il vient une étape décisive dans le cheminement vers l’Éternité, c'est le jugement divin. Et celui-ci se fait lors de l'ultime rencontre avec l’Éternel, en haut de la montagne, dans un silence indicible. Face au Grand Tout, notre cœur va être jugé, pesé, estimé, etc. L’Éternel, avec nous, va poser un verdict et au terme de celui-ci, beaucoup de chose vont se décider pour le reste de nos jours sur terre. On entend alors parler parfois de ceux ayant choisi la « porte noire ». Nous allons en parle un peu.


La porte noire

Tout est enregistré :


On a coutume de dire, dans le monde de la spiritualité, que tout ce que nous faisons, pensons, ressentons (etc) est enregistré quelque part ; comme une sauvegarde de toute notre existence. D'un point de vu ésotérique cela est vrai, et tout cela peut se consulter dans les archives de la Nature (qu'on aime appeler aussi : annales akashiques. Pour en savoir plus, lisez ceci : https://www.voieduphoenix.com/post/2018/10/20/les-archives-de-la-nature). Ainsi, tout au long de notre voyage dans l'Univers, l'intégralité de ce que nous faisons est archivé.


Dans chaque vie, nous serons éprouvés, et sous-pesés en fonction de nos actes. C'est pour cette raison que les textes sacrés insistent tant sur ces notions d'action juste, de cœur pur, et de jugement divin. Ils l'expriment avec leurs mots, leurs paradigmes, etc ; mais la vérité de ces textes reste inébranlable. C'est certainement quelque chose que nous avons oublié en cette époque. Ainsi, quand par exemple la Bible nous parle de craindre l’Éternel, elle nous enseigne non pas à avoir peur de Dieu, mais à toujours garder à l'esprit qu'à travers nous l’Éternité se voit, nous voit, et juge les actes : « Devant l'Éternel ! Car il vient, Car il vient pour juger la terre ; Il jugera le monde avec justice, Et les peuples selon sa fidélité » (La Bible – Les psaumes, chapitre 96, verset 13). Dieu juge en ce sens qu'il pèse les choses dans la grande balance divine qui doit rester en équilibre, tout le temps ! Et tout ce qui ne participe pas à cet équilibre (en bien ou en mal), se verra être effacé.


Cette réalité est forte, effrayante parfois car intransigeante malgré l'amour de Dieu pour toute la création. On peut alors se poser la question : « Comment Dieu peut-il aimer tout l'Univers, et effacer d'un claquement de doigt certaines choses qu'il juge inutile » ? Qui est-il pour juger ? Pour définir ce qui est bon et mauvais ? Autant de questions qui, d'un point de vu égotique, sont justifiées ! La réponse se trouve selon moi dans l'acceptation du divin, et dans l’expérience intérieure que l'on se fait de lui. Plus on se tourne vers l’Éternel, plus il se tourne vers nous. A ce moment là, les réponses abondent et nous élèvent l'âme.


Les archives de la Nature

Le cœur pur :


Beaucoup d'enseignement nous disent de rechercher le cœur pur, la purification interne. Tout travail spirituel sérieux nous conduit irrémédiablement à ces considérations. Le pèlerin marche indéniablement sur un sentier de purification qui à terme le présente devant l'origine de toute les origines. Et celle-ci le jugera non pas comme un tribunal juge pour émettre une sentence, mais comme un père juge son fils pour l'aider à grandir (et c'est pour cette raison que le christianisme emploie l'image symbolique de la relation père/fils pour illustrer l'évolution de l'être humain). Parfois le jugement est sévère, mais il est toujours juste. Le père divin sait ce qui est bon, et nous envoie vivre des événements tous fait pour nous élever. Soit nous décidons d'en tirer de bonnes leçons pour épurer notre cœur, soit nous décidons de nous en détourner. Dans un cas comme dans l'autre, l’Éternel regarde et juge.


En fonction de notre désir profond, qui anime notre cœur dans une vie, l’Éternel organisera le vivant pour nous aider. Et si malgré tout nous tournons le dos à ses secours multiples, Dieu nous laissera la liberté d'explorer les sentiers obscurs du diabole. Il nous laissera même sombrer dans l'auto-destruction, le mal-être, etc ; sans jamais nous abandonner pour autant. Il continuera de tendre des perches, même dans la plus profonde ténèbre, si jamais nous désirons rejoindre son chemin de retour à lui. Dans tous les cas, le seul moyen de retourner en Dieu, de notre vivant, c'est le chemin de la purification du cœur. On doit épurer celui-ci de tout ce qui entrave la conscience de s'élever. Si on ne le fait pas, ce qui est un choix parfaitement recevable aux yeux du ciel, on ne parviendra jamais à l’éveil : « C'est pourquoi les méchants ne résistent pas au jour du jugement, Ni les pécheurs dans l'assemblée des justes ; Car l'Éternel connaît la voie des justes, Et la voie des pécheurs mène à la ruine » (La Bible – Les psaumes, chapitre 1, versets 5 & 6).


La justice divine

La porte noire :


Le mal comme le bien doivent être bien réparti dans l'Univers. Tout doit respecter une bonne proportion pour maintenir l'équilibre de la création. Ainsi, l’Éternel a inscrit dans les lois de l'Univers ce besoin d'équilibrage constant entre le bien et le mal. Nous retrouverons cela dans le cœur des hommes, certains œuvrent pour le mal, car tel est la volonté qui les anime, et inversement bien entendu. Et nous rajouterons aussi ceux œuvrant au milieu, ne l'oublions pas !


Selon notre position de cœur, nous serons conduit vers des actes reflétant ce que nous sommes. Notre vie va prendre la teinte de notre cœur profond, et même si nous le cachons, nous l'ignorons, etc ; cela se verra. On ne peut pas tromper la Nature, tout se dévoile tôt ou tard. En fonction de cela, nous gravons en nous des données, nos engrangeons de l'expérience qui sera déposée dans les mains de l’Éternel le jour ou nous serons face à lui. Il est bien évident que celui qui aura préféré les chemins ténébreux sera jugé comme ténébreux, et donc, ne pourra entrer au royaume des cieux, royaume qui demande un cœur pur pour nous laisser passer (et un cœur est un cœur équilibré, juste).


De notre vivant, si nous parvenons en haut de la montagne, ce jugement conduira à un renvoi dans le monde en portant soit une lumière authentique (comme celle de Jésus l'initié, ou de Jean qui se fait témoin de la lumière : « Il y eut un homme envoyé de Dieu : son nom était Jean. Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. Il n'était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière. Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme » - La Bible, évangile de Jean, chapitre 1, versets 7 à 10), ou une fausse lumière (comme celle des frères noirs, des satanistes, etc). Ceux qui sont très élevés en lumière retournent vers le monde souvent en tant qu'ermite, isolé des hommes, n'ayant pour unique but que de diffuser la lumière de l’Éternel (comme les entités vivant en Atziluth). En fonction de notre niveau de conscience et de réalisation, le jugement divin prononcera sa sentence, et celle-ci sera conforme à notre cœur. Ainsi, nous ne pouvons que nous en prendre à nous-même si nous sommes déçu. C'est à nous d'être vrai face à Dieu, face au monde et à nous-même (et ce malgré les paroles et les critiques des hommes).


Un frère noir

Franchir la porte noire à l'issue du jugement divin, c'est être considéré comme un apôtre du Satan. Alors, en traversant le portail noir, le diable vient à nous pour nous récupérer, et nous obliger à assumer ce choix qu'est celui de notre cœur. On peut alors en apparence sembler incroyablement puissant (et souvent les satanistes le sont) mais au fond de ce cœur ne vit que l'ego, l'envie de domination, de puissance, de pouvoir, etc. Les frères noirs ne désirent que le contrôle et la domination de la Nature par la perversion des lois de l'Univers (on pourrait en dire long, mais restons-en là).


Ceux qui arpentent les sentiers du mal doivent user de beaucoup de stratagèmes ésotériques pour parvenir au divin ; les autres éprouvent la dureté du chemin en silence, avec amour et bonheur, jusqu'au jour de la rencontre avec l’Éternel. Mais tous peuvent parvenir au haut du ciel, là ou ils seront jugé. A chacun d'être honnête, de sonder et connaître véritablement son cœur ! Ne croyez pas que l'illumination est de tout repos...


G.Attewell


Liens des images:

-https://darkmages.com/fr/

-https://www.uhdpaper.com/2019/02/judgement-kayle-splash-art-new-update.html

-https://www.pinterest.fr/pin/315252042667961380/

-https://www.pinterest.fr/pin/355854808033999222/


#portenoire #jugement #jugementdivin #dieu #coeurpur #spiritualité #ésotérisme #devantdieu #faceàdieu


0 vue

© 2018 by La Voie Du Phœnix. Proudly created with Wix.com

  • Vkontakte sociale Icône
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon