La spiritualité, une partie de plaisir ?

Mis à jour : juin 12

Encore une fois, je vais me faire beaucoup d'amis en écrivant cet article. Une fois n'est pas coutume ! Je prend quand même ma plume pour rédiger ce qui, selon ma nature et mes convictions, doit être dit. Je ne laisse peut être pas beaucoup de place au rêveries, mais il est pour moi plus important de ne pas mentir, plutôt que d'illusionner les gens et de tromper son monde. De plus, mon respect pour le chemin spirituel ne peut faire de moi un traître. Alors, nous allons explorer les aspects difficiles de la vie spirituelle, et nous allons être francs.



Durcir le ton :


Aujourd'hui, nous sommes sous emprises de ténèbres grandissants. Et, en même temps, une lumière rejaillit de nul part, élevant les esprits de ceux qui la perçoivent. Au milieu de tout cela se livre une guerre qui n'est plus juste imaginaire, elle est bien réelle, elle est dans notre monde. Les humains luttent pour leur survie face à des politiciens tous autant plus fous les uns que les autres. Le tableau n'est pas idyllique, et pourtant, il faut le voir en face.


Mon ton se durcit non pas pour montrer les crocs, non pas pour asseoir une domination quelconque, mais encore et toujours dans le but de protéger la perle que contient la spiritualité. Trop de gens, se disant même spirituellement élevés, ne savent pas quelle est cette perle, ils ne l'ont jamais découverte. Ils en parlent très bien pour en avoir lu beaucoup à son sujet, mais ils ne l'ont pas trouvé en eux. Que nous parlons là de la Pierre des Philosophes, de la Perle des Mystiques, du Graal des Chevaliers (ou de ce que j'aime appeler ce « fragment d'Univers » qui est en nous), peut importe le nom que l'on donne à ce mystère de la Nature qui se cache en nous-même, trop en parlent et ne l'ont pas trouvé.


En parlant de la montagne comme du symbole évoquant l'ascension spirituelle Jacqueline Chambron dit : « Certains ont un jour aperçu la montagne ou tout du moins l'ont cru, ils pensent même y avoir fait […] une fugitive excursion mais sans jamais avoir pu renouveler celle-ci [...] De cette échappée ils gardent une nostalgie et se font une auréole ; ils s'autorisent de ce « baptême du feu » pour faire miroiter aux autres leur supériorité […] Après eux, il convient de citer ceux que nous nommerons les cartographes. De la montagne ils ne connaissent que des échos qu'ils ont perçus dans livres ou les paroles de ceux qui l'ont gravie […] Parlant encore d'après la carte, certains affirment que chacun est son propre maître et se tient au sommet de la montagne sans le savoir […] En marge de ces attitudes variés mais honnêtes sévissent les meneurs de foule, les chefs de sectes qui vendent une montagne à laquelle ils ne croient pas et déguisent leur avidité ou leur volonté de puissance sous les dehors d'un discours intransigeant » (Jacqueline Chambron - Le Maître Spirituel, éditions Hermès).


Oui, il faut durcir le ton afin de protéger la spiritualité. Elle est en danger dans le monde des humains, et ne pas s'en soucier, c'est la laisser mourir. N'étant pas de ce genre là, ayant par nature un tempérament combatif, je l'emploi très naturellement pour me battre non pas contre des gens, ni contre quoique ce soit, mais pour simplement préserver la spiritualité. Tout ceux qui l'approchent avec une volonté de lui nuire se trouverons face à moi, et je livrerais bataille de tout mon cœur, même si cela me coûte, et même si cela nuit à mon image (ce qui est déjà le cas). Ce n'est pas de l’héroïsme, c'est parfaitement normal ! Je le peu, donc je le fait. De la même façon qu'un Didier Raoult défend la médecine authentique, je défend la spiritualité.


Il y a alors ce discours qui dit qu'il n'y a pas besoin de protéger tout cela, que rien n'est grave, que la vie suis parfaitement son cours ; que se battre pour défendre la spiritualité ne sert à rien, etc. Vous savez ? Ce discours relativiste, plein de sagesse de surface, et d'apparences spirituelles et profondes ! Mais il n'en est rien ! Ce sont là des sottises. De tout temps, le spirituel fut attaqué ; et de tout temps, il fut défendu. Et cela rentre en effet dans un cadre plus large et relativiste qui permet de dire que la spiritualité suis son cours, et qu'elle ne disparaîtra jamais. Mais c'est aussi parce que certains se sont battus et se battent encore pour sa survie ! Amis relativistes, sages de bacs-à-sable, entendez bien cela ! Car vous êtes les premiers à venir aujourd'hui pleurer devant ma porte. Je ne vous nommerais pas, par respect, mais vous vous reconnaîtrez.



Une partie de plaisir :


Le monde actuel est cruel, et sa sphère spirituelle est quasi intégralement pourrie. Par la grâce de Dieu, il reste encore de vrais maîtres, de vrais Adeptes, etc. Mais ils sont de moins en moins nombreux, ou alors ils se cachent. Mais eux mis à part, que reste t-il ? Des hurluberlus bobos spirituels, des bourgeois hippies pseudo-spirituels, des coachs en développement spirituel, etc. En bref, il ne reste que de la gangrène, et c'est insupportable. Pardonnez-moi de parler ainsi, mais c'est pourtant la vérité que je vois. Et même si j'ai conscience qu'il existe de belles personnes, sérieuses, spirituellement vraies, etc ; il faut dire qu'elles ne sont pas la majorité, ou qu'en tout état de cause, elles n'ont pas pignon sur rue ! Ceci étant dit, nous savons que ceux qui envahissent l'espace sont de faux prophètes, des idiots utiles aux puissants satanistes qui gouvernent.


Et que vous disent ces gens ? Des âneries c'est sûr ! Parmi ce verbiage débile qui sort de leur bouches incultes, il revient un refrain constamment : « la spiritualité, c'est le bonheur, la plénitude, la « Zen attitude » tout le temps, etc ». Il n'y a pas plus faux que de dire cela, c'est un mensonge éhonté. La spiritualité n'est pas une partie de plaisir, c'est une route difficile, un chemin qui secoue, remue, déstabilise ; et même va nous anéantir pour notre bien. Étrange n'est-ce pas ? Cela ne correspond pas du tout à ce que vous avez probablement l’habitude d'entendre. Et pourtant... On vous vend du rêve, on vous envoûtes, et par cela vous ne suivez aucunement un parcours spirituel. Vous ne faites que rêver, mais vous ne vivez rien de profondément spirituel. Vous achetez des chimères préfabriquées pour vos esprits, vous payez pour tout ça, et vous prétendez avoir une vie spirituelle ? C'est faux. C'est certes désagréable à lire, mais personne ne le dit alors qu'il le faut. Je m'excuse pour ce ton direct, mais mes émotions ne peuvent plus être retenues face au mal grandissant qui se répand partout sur terre, il faut parler vrai, et ne pas vous mentir.


La spiritualité, la vraie, n'est pas un chemin de bonheur et de plénitude. Le bonheur est présent sur la voie, mais pas tel qu'on nous le raconte basiquement. Il y a un bonheur qui porte le cœur de celui qui marche sur les sentiers de la Nature, mais celui-ci n’exempte pas l'être des aspérités de la vie ! Que croyez-vous ? Que la Nature ne vous donnera pas votre lot d'épreuves juste parce que vous êtes « Zen attitude » ? Vous allez être éprouvés, renversés, parfois écrasés par la puissance de la grâce divine, le tout dans le but de vous purifier, de vous assainir spirituellement. Ne rêvez pas ! La voie est dure et exigeante, tout autant qu'elle est merveilleuse et extraordinaire. Elle est parfois douce, puis redevient violente parce qu'il le faut, etc.


On vous ment sur ce qu'est la spiritualité. Vous n'avez qu'en grande partie face à vous que des faux alchimistes, des faux mages, des faux méditants, etc. Que de la fausse semblance, partout. Mais ! Bien entendu ! Comme ils se présentent bien, qu'ils communiquent bien, qu'ils savent tirer sur les bonnes ficelles, vous tombez dans leur piège machiavélique. Comme je le dis aussi parfois, certains n'ont pas de mauvaises intentions, ils suivent la mode, les tendances du moment, et ils en profitent pour se faire une bonne place, un bon statut social, etc. Mais ceci reste du mensonge, et cela nuit à la spiritualité.


Non, la spiritualité n'est pas une partie de plaisir, et celui qui chemine authentiquement le sait. Ceux qui ont trouvé la Pierre cachée le savent aussi ! Il n'y a qu'à lire Cyliani pour se rende compte de ce que je dis (et il n'est pas le seul à en avoir témoigné) : « Le Ciel m'ayant permis de réussir à faire la pierre philosophale, après avoir passé trente-sept ans à sa recherche, veillé quinze cents nuits au moins sans dormir, éprouvé des malheurs sans nombre et des pertes irréparables, j'ai cru offrir à la jeunesse, l'espérance de son pays, le tableau déchirant de ma vie, afin de lui servir de leçon [...] » (Cyliani – Hermès dévoilé). Ce n'est là qu'un maigre exemple ! Mais il faut avoir conscience de cette réalité de la voie.



Paracelse et ses « probatio » :


Je terminerais ce texte en faisant comme un de nos chers ancêtres : Paracelse ; lui qui aimait ajouter ce qu'il appelait une « probatio » pour justifier ses écrits. Après avoir été frappé à mes 14 ans par une expérience dont je ne parlerais pas, une route s'est ouverte, et je la suis depuis et sans relâche. J'ai pu même comprendre avec le temps que tout cela avait démarré dans mon enfance, ce qui m'aura permis de m'expliquer beaucoup de chose. Ainsi, je témoigne par mon expérience, et même si le scientisme me demandera des preuves que je ne pourrais fournir.


J'ai vécu bon nombre d'effondrement dans ma vie. Des effondrements amoureux, amicaux, professionnels, psychologiques, et j'en passe. Ma vie entière est une histoire d'effondrement, de dissolution, d’anéantissement. Et pourtant, j'ai toujours été heureux, profondément heureux et joyeux. Malgré cela, j'aime la vie, et je l'aime sincèrement. Car je suis porté par quelque chose de plus grand, et j'ai fait le choix d'aller dans le sens cette chose plus grande que moi. Je n'ai pas voulu émanciper mon ego, je l'ai au contraire malmené toute ma vie. Je n'ai eu de cesse de le plonger dans ses peurs, ses doutes, ses craintes, etc. J'ai fait ça toute ma vie, et cela m'a fait grandir en tant qu'homme, et spirituellement. Et, je vois aujourd'hui des gens venir me donner des leçons de spiritualité ? J'en rigole.


Je sais qui peut me donner des leçons, et je sais écouter quand j’entends un maître authentique. Je sais entendre ceux qui parlent avec une réelle expérience, je sais discerner. Et même si cela m'est arrivé de me tromper, car l'erreur est humaine, on ne m'y prend plus aujourd'hui, car mon épée est bien affûtée.



Aussi, pour préserver La Voie Du Phoenix, je vais désormais devoir trancher. Ce projet prend de l'ampleur, en bonne partie grâce aux cherchants sérieux qui l’animent, et je les remercie de tout mon cœur. Mais je sais aussi que maintenant, les charlots débarquent, les beaux parleur arrivent, les trolls se pointent, etc. Et comme je n'ai pas de temps à perdre, et vous non plus, on va trancher dans le vif.


Je vois que le travail qui est accomplit sur LVDP aide apparemment pas mal de monde, et c'est touchant. Vous savez que je sais vous rendre les honneurs, car c'est grâce à vous si LVDP est vivant. Mais il faut protéger ce qui est précieux car comme on le dit : « On ne donne pas des perles aux cochons ». Alors on dégaine l'épée ! Après tout ce travail de fait pour vous, je ne veux pas le voir être détérioré comme tout se détériore dans ce monde de paraître et de superficialité. J'ai trop donné de temps et de cœur pour LVDP, que je ne tolère pas que la bêtise et la dégradation l'envahisse. Qu'on se le dise...


G.Attewell


Liens des images :

- https://wallup.net/fantasy-ange-warrior-artwork-art-9/

- https://www.amazon.fr/Ma%C3%AEtre-spirituel-traditions-dOccident-dOrient/dp/2866811038

- https://www.amazon.fr/dp/B0813ZX6XX/ref=dp-kindle-redirect?_encoding=UTF8&btkr=1

- https://www.youtube.com/watch?v=3PoCUkGxNi0


#spiritualité #guerre #philosophie #lvdp #ésotérisme #mensonge #vérité #réalité #vraiespiritualité #coeur #épée

0 vue

© 2018 by La Voie Du Phœnix. Proudly created with Wix.com

  • Vkontakte sociale Icône
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon