L'Astrologie présentée par Christophe De Cène


Mes chers amis, dans cet article, je vais laisser la parole à un grand monsieur. Ce grand monsieur, vous ne le connaissez peut être pas encore. Mais pour sûr, vous lirez ses mots avec beaucoup de délectation. Cet homme, et non des moindres, se nomme Christophe Deceneux (De Cène de son nom d'auteur), et aujourd'hui il nous parle en qualité d'Astrologue. Et quel Astrologue ! Ainsi, comme vous l'avez deviné, nous allons ici parler d'Astrologie.

Et parce que monsieur Deceneux a bien voulu répondre aux questions de ce papier, vous allez probablement découvrir l'Astrologie comme vous ne l'avez jamais vue ! Je remercie donc chaleureusement Christophe de se prêter au jeu. Merci à lui de jouer le rôle du questionné ! Embarquons !

Christophe De Cène

Christophe, si tu devais nous résumer l’histoire de l'Astrologie, comment t'y prendrais-tu ?

Qui ne s’est jamais interrogé, en contemplant le ciel étoilé,sur la place de l’homme dans l’univers ? Depuis l’aube de l’humanité, les cieux nous interpellent. Quelles forces, quels dieux les habitent ? Les premiers agriculteurs divisaient l’année en douze mois de trente jours, comptés à partir de l’équinoxe d’automne. Plus cinq jours nommés épagomènes, concluant l’année après les récoltes. C’est le calendrier égyptien antique, mais aussi, et comme nous l’avons montré dans un livre paru récemment, celui des peuples du néolithique en occident (« Pierres Sacrées du Mont-Saint-Michel », signé de mon nom de plume Christophe de Cène). Les anciens comprirent très tôt que les astres errants, qu’ils ne nommaient pas encore planètes, suivaient le même chemin que le Soleil sur la bande écliptique (du nom des éclipses). Ainsi, la Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne accompagnaient le soleil dans sa danse magique autour du zodiaque. On commença par lier ces cycles aux destins royaux. L’astrologie individuelle, pour vous, pour moi, vient après.

La plupart des gens ont une image d’Épinal de l'Astrologie. Un moyen de prédiction, de savoir si nous allons devenir riche, rencontrer l'amour, etc. Mais il est clair que l'Astrologie ne se résume pas du tout à ça. Pourrais-tu nous présenter brièvement ses champs d’applications ?

Vaste question ! Pour simplifier, disons que le ciel natal d’un individu renseigne d’abord sur sa psychologie. Comment voit-il le monde ? Quelles sont les motivations profondes de cet être ? Ensuite, l’astrologue peut s’interroger sur l’évolution de la psyché dans le temps. En comparant la position des planètes à une date donnée avec celles du ciel de naissance, on peut comprendre quelles phases de l’évolution individuelle sont en jeu. Les astrologues nomment cette technique les transits, et ce n’est pas la seule qu’ils utilisent. Prenons un exemple : si une planète lente comme Saturne, qui fait le tour du zodiaque en 29 ans, passe sur le point qu’occupait Vénus le jour de votre naissance, il y aura questionnement sur le plan affectif. Rien n’est écrit par avance : si votre couple est solide, une phase nouvelle commence sur des bases renforcées. Mais les illusions tombent aussi sous de tels cieux, et parfois, les couples fragiles n’y résistent pas. L’astrologue se doit donc d’interpréter le ciel en fonction du contexte. Des conditionnements terrestres, comme dirait l’astrologue Jean-Pierre Nicola, que j’admire beaucoup.

Aujourd'hui, nous usons de symboles particuliers pour pratiquer cet art. Les planètes usent des symboles de divinités romaines, les signes ont changés au cours du temps, etc. Peux-tu nous faire un résumé de cette évolution ?

Les symboles utilisés aujourd’hui sont à peu près les mêmes que ceux du Zodiaque de Dendérah de l’ancienne Égypte. J’ai eu la chance de voir il y a peu, dans une bibliothèque privée, un des quelques exemplaires existants des planches de la campagne d’Égypte, travail réalisé par les savants qui accompagnaient Bonaparte. Le Zodiaque de Dendérah en fait partie. C’est le même que celui que nous utilisons, et qui commence avec l’équinoxe de printemps sous le signe du Bélier. Les grecs reprirent l’astrologie égyptienne, et rebaptisèrent les planètes du nom de leurs dieux, en prenant soin de garder la signification générale. Il y a donc une grande stabilité de ces savoirs.

Qu'est-ce qu'un signe astrologique sur le plan symbolique ? Et fais-tu une différence entre signe et constellation ?

Un signe astrologique renseigne sur le temps passé sur et sous l’horizon par l’astre qui s’y trouve, et nous dit si le mouvement diurne est croissant ou décroissant. C’est tout, et c’est beaucoup. Ainsi, par exemple, quand le soleil entre en Balance, le jour est égal à la nuit. C’est pour cela qu’on a choisi ce symbole antique. Et quand n’importe quelle planète entre en Balance, elle passe le même temps sous et sur l’horizon. Les douze signes commencent avec l’équinoxe de printemps, et le signe du Bélier, symbole de la vitalité naturelle au début du printemps. Les constellations n’ont rien à voir. C’est un découpage imaginé par les grecs, un peu avant la naissance du christ, et qui nomme des groupes d’étoiles du nom des signes du zodiaque. A cette époque, car signes et constellations se décalent lentement, à raison d’un degré tous les 72 ans. C’est ce qu’on appelle la précession des équinoxes, connue des grecs. Elle fut découverte par Hipparque au deuxième siècle avant Jésus-Christ.

Deux Astrologie s'opposent et s'affrontent souvent. Je parle bien-sûr de l'Astrologie tropicale, et de l'Astrologie sidérale. Peux-tu nous les présenter, et nous donner ton point de vue sur cela ?

L’astrologie tropicale fait commencer le zodiaque à l’équinoxe de printemps. Elle se fonde sur les saisons, et aussi comme nous l’avons dit sur le temps passé sur et sous l’horizon par les astres. C’est la première née. Cette astrologie existe au néolithique. Quand les grecs ont baptisé les constellations, des groupes d’étoiles, du nom des signes, ils ont exporté en Inde leur savoir. Et en Inde, par tradition, le zodiaque des constellations a été gardé. A tort je pense. L’astrologie traditionnelle est tropique et repose sur la position des planètes en signes : douze secteurs égaux comptés à partir du point vernal (équinoxe de printemps). Ptolémée conseille sans réserve l’astrologie tropique, ce qui ne l’empêche nullement de s’intéresser au passage des planètes à proximité de certaines étoiles brillantes, Antarès et autres.

Est-ce que pour toi l'Astrologie est un art né de Connaissances ésotériques, mais aussi de savoirs scientifiques exotériques ?

J’ignore totalement à qui nous devons précisément ce savoir.

Qu'est-ce que l'Astrologie, selon toi, peut apporter au monde de la science moderne ? Et que peut-elle apporter au monde des hommes d'aujourd'hui sur le plan spirituel ?

Les rapports de l’astrologie avec la science moderne sont presque inexistants. Et c’est bien normal : nous n’avons – je dis nous, les astrologues – aucune explication à fournir sur le pourquoi de « l’influence des astres ». Nous ne savons pas pour quelles raisons l’homme semble lié à son ciel natal. Or, la science a besoin de comprendre, de savoir. Cependant, des portes s’ouvrent, ou s’entrouvrent. Je participe à une belle expérience : depuis vingt-cinq ans, mes études montrent que le thème astral des meilleurs joueurs d’échecs du monde valide une hypothèse astrologique, celle des aspects mercure-saturne. Ces deux planètes sont beaucoup plus fréquemment qu’attendu en conjonction dans le ciel des joueurs qu’en opposition. Cette constatation faite en 1993, publiée alors, a été confirmée en 2014. L’étude est en cours de validation, par un groupe de scientifiques. Je ne peux pas en dire d’avantage avant la publication de ces travaux, mais l’année 2018 devrait réserver quelques surprises.

Et si un fait astrologique est ainsi démontré, cela ouvrira alors aux sciences exactes un nouveau champ d’exploration, tout à fait passionnant. Je suis optimiste : je ne crois pas à l’hostilité du monde scientifique. Simplement, c’est aux astrologues qu’il appartient de réunir des preuves, et si elles sont solides, l’astrologie sera admise et étudiée. Revanche sur Colbert qui mit notre discipline à la porte de l’université en 1666. Quant à ce que peut apporter l’astrologie au monde des hommes sur le plan spirituel, c’est évidemment une meilleure connaissance de soi, pour se gouverner avec la liberté qu’on ceux qui maîtrisent les éléments. L’astrologie invite aussi à se débarrasser des gourous en tout genre qui fleurissent ci et là. Chaque ciel est unique, donc chaque individu peut suivre un chemin qui lui est propre. Pas le chemin tout tracé d’un directeur de conscience, mais le sien.

Merci Christophe pour ce premier moment passé ensemble par écrit ! Merci d'avoir pris le temps de répondre à ces questions pour introduire ce vaste sujet qu'est l'Astrologie. Je t'invite, si tu le souhaites, à terminer cet article en ajoutant ce que tu désires afin de conclure cet échange !

L’astrologie donne plus de libre arbitre en permettant à chacun de comprendre sa manière de fonctionner, et donc de mener sa barque au point de l’horizon que l’on vise, sans se laisser détourner pas les vagues de l’existence. Il s’agit d’un savoir naturel, dont je suis persuadé qu’on découvrira un jour le pourquoi. Une nouvelle science se profile, comme un retour à la tradition.

Pour en savoir plus, et suivre les travaux de Christophe De Cène : www.astrologue.org

G.Attewell, C.De Cène

#astrologie #Egypte #ésotérique #ésotérisme #spiritualité #thèmeastral #ChristopheDeCène #Signes #constellations #soleil #ascendant #astres

Posts Récents
Archives
Rechercher par tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2018 by La Voie Du Phœnix. Proudly created with Wix.com

  • Vkontakte sociale Icône
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon