Le travail sur soi, un dur labeur ?


Je vous parle beaucoup en ce moment d'introspection, non pas pour vous enquiquiner, mais bel et bien pour vous sensibiliser à une chose capitale : « le travail sur soi ». Je sais bien qu'il n'est pas simple d'entrevoir les bienfaits de ce type d'engagement, et pourtant, cela est tellement salvateur, ne serait-ce que pour vivre tranquillement cette existence ! Aussi, j'ai à cœur de vous proposer un article ayant pour but de « dédramatiser » cela, et de vous encourager à prendre le chemin de l'introspection, chemin on ne peut plus libérateur (et cela ouvrira officiellement la rubrique « introspection » que nous allons développer désormais sur La Voie Du Phoenix).


"The Labyrinth of Tsan-Kamal" de Jesse Van Dijk


Commençons par le commencement :


Généralement, aujourd’hui, quand nous entendons parler de « psychothérapie », notre mental s'allume et déclenche une alarme bien particulière. En effet, nous entendons trop souvent cette petite voix nous dire : « Non mais tu vas pas aller chez le psy, t'es pas fou, c'est bon ! Ça va aller mieux et puis c'est tout » ! Cette croyance qui consiste à penser qu'aller chez le psychothérapeute veut dire qu'on est fou est tenace (mais surtout complètement idiote). Sauf lors de cas minoritaires, aller chez le psychothérapeute ne veut pas dire être fou. D'ailleurs, j’emploie le mot « psychothérapie » exprès pour démystifier la chose !


Lorsque que l'on veut vivre bien, en bonne santé mentale et physique, et se soulager du poids de notre souffrance (car on porte tous sur le dos un sac remplit de souffrance), il faut irrémédiablement « travailler sur soi », je devrais plutôt dire « travailler sur notre ego, notre Moi ». Nous avons tous une histoire personnelle ayant générée de bonnes choses, mais aussi du mal, et ce mal doit être « nettoyé » afin que notre être puisse respirer pleinement (et surtout s’exaucer véritablement). Ainsi, s'aventurer en nous, dans notre ego afin de le purifier de ce mal, n'est pas absurde, et ce n’est pas être fou ! Bien au contraire ! C'est être responsable, et saint d'esprit (celui qui évite ce travail est le véritable fou, si je puis m'exprimer ainsi) !Alors, commençons par le commencement ! Purifions notre ego afin de libérer notre être !


Qu'est-ce que l'introspection ?


Peut importe la méthode, peut importe le thérapeute, pourvu simplement que ça marche et que nous parvenons à guérir ! Et pour cela, il faut entrer en « introspection ». Mais que peut bien vouloir dire ce mot ? Il désigne l'acte de l'individu qui cherche à se regarder de l'intérieur (c'est selon moi l'idée première qui se cache derrière le fameux « cogito » de Descartes). On peut alors aussi parler d' « observation intérieure ».


Du côté étymologique, l'explication est somme toute très simple (comme je le dis souvent, tout est dans les mots, tout est dans le langage, soyons juste capable de comprendre notre langue) ! Le terme « introspection » provient de la racine latine « introspicio » composée de « specio » (regarder) et du préfixe « intro » (à l'intérieur, dans). On ne peut pas faire plus claire que ça ! N'est-ce pas ? Notre langue nous indique bien le sens de ce mot : regarder à l'intérieur. Mais à l'intérieur de quoi ? En l’occurrence, dans une perspective psychothérapeutique, ce regard est tourné vers notre intérieur ! Tout est dit !


René Descartes par Frans Hals


Ainsi, le travail sur soi visant à purifier l'ego, est un travail qui consiste à se regarder de l’intérieur pour s'étudier soi-même, pour se comprendre soi-même dans le but de « prendre conscience » de ce que nous sommes (et si c'est cela être fou, alors je suis complètement taré) ! Voilà ce qu'est l'introspection.


Et la psychothérapie dans tout ça ?


La psychothérapie est en soi une introspection aidé par un thérapeute qualifié et capable d'accompagner le cherchant dans ce labyrinthe qu'est le « Moi » (et cela nous amène à relire le mythe de Thésée et du minotaure d'une nouvelle façon). Car oui ! L'ego est un dédale ou l'on se perd facilement, rempli de culs-de-sac, d'illusions, de trompes l’œil et de mirages, etc. Il est souvent difficile de trouver son chemin seul au milieu de tout ces sentiers dont on n'en connaît pas l'issue. C'est pour cette raison qu'on fait appel à un guide (qu'on appellerait aujourd'hui « thérapeute », mais qui au travers du temps à pu porter bien des noms différents).


Sur ce plan là, la psychothérapie est justement ce qui de nos jours peut aider le cherchant à naviguer au sein de ce labyrinthe, afin de trouver le bon chemin, le sien ! Chemin qui à terme l’amènera à faire face à l'infâme, au difforme, à sa « bête intérieure » (le minotaure que l'on a caché au centre du dédale). Tout au long du chemin thérapeutique, accompagné par son guide, le jeune cherchant en introspection (apprenti héro de ce fait) apprendra qui il est, et découvrira ses forces. Cela le préparera au combat final, celui qui éradiquera définitivement cette souffrance « bestiale et monstrueuse » qui le ronge silencieusement (car cachée au plus profond de son labyrinthe intérieur égotique). Voilà ce qu'est une psychothérapie, c'est une aventure, une épopée héroïque !


Thésée combattant le minotaure


Je vais m'arrêter ici pour cet article qui n'est qu'une introduction à la vision que je vous propose d'avoir en ce qui concerne la psychothérapie, donc de l'introspection. Loin des clichés de la psychanalyse (à qui l'on doit cependant beaucoup), le travail sur soi est une étape dont on ne peut se passer ! Celui qui veut cheminer spirituellement doit avant tout savoir qui il est ! On ne peut pas se présenter devant « les portes du temple » en étant ignorant et enchaîné par cette ignorance. On ne peut pas vivre libre si on ne se connaît pas. Mais surtout, il n'y a pas d'éveil spirituel possible sans connaissance de soi...


Ainsi, je vous encourage tous vivement à prendre du recul sur votre histoire personnelle, et à envisager comment il vous serait possible de vous débarrasser pour toujours de cette souffrance qui vous plonge dans la méconnaissance la plus totale de vous-même. Et croyez-moi, lorsque vous aurez fait ce pas (et ce, peut importe de quel façon), votre quête spirituelle changera d’intensité !


G.Attewell


Liens des images:

http://jessevandijkart.com/the-labyrinth-of-tsan-kamal/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Descartes#/media/File:Frans_Hals_-_Portret_van_Ren%C3%A9_Descartes.jpg

http://www.paranormal.quebec/mythologie/grecque/minotaure/


#psychothérapie #psychologie #thésée #minotaure #dédale #labyrinthe #mental #ego #moi #purification #introspection #bête #intérieur #temple #éveil #conscience #chemin #thérapie #guide

Posts Récents
Archives
Rechercher par tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2018 by La Voie Du Phœnix. Proudly created with Wix.com

  • Vkontakte sociale Icône
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon