La Chevalerie Initiatique


La Chevalerie, la guerre, le combat, l'art de se battre pour la paix, pour protéger la vie, pour faire en sorte que le vivant puisse suivre son court comme l'eau qui toujours doit trouver son chemin, voilà de quoi nous allons parler ici. Mais est-il seulement possible que cela puisse prendre une teinte spirituelle ? Avons nous, en occident, un « art martial » qui lui aussi contient son lot de spiritualité comme c'est le cas au Japon, en Chine, mais aussi par exemple en Russie ou ailleurs ? Et bien oui ! Et pour bien comprendre cela, je désire introduire cet article en citant Saint Augustin qui écrivait en son temps : « Nous devons vouloir la paix et ne faire la guerre que par nécessité, afin que Dieu nous délivre de cette nécessité et nous conserve dans la paix. Car on ne cherche pas la paix pour exciter la guerre, mais on fait la guerre pour obtenir la paix » (Augustin d'Hippone - Ad Bonifacium, Epist. 205).

Cette citation nous permet de nous rendre compte que de nos jours, nous ne combattons plus pour ces « raisons » somme toute bien plus spirituelles que celles qui ont court dans l'actuel monde des hommes. Or, il y a bien eu une vision spirituelle de la guerre, et il y a bien eu ce que l'on a appelé un jour : « La Chevalerie Initiatique ».

Combat de Gauvain et de Segurade