Le monde astral


Il existe, comme nous en avons déjà parlé maintes fois sur La voie Du Phoenix, un monde astral qui, selon la tradition de la Qabal, peut se « diviser » en deux mondes bien distincts : L'astral lunaire, et l'astral solaire. Il est important de comprendre la différence qui existe entre ces deux réalités de la Nature, et que nous portons tous en nous.

Dans cet article, je vais vous proposer un point de vue sur cette question, mon point de vue. Comme toujours, cette proposition relève de ma propre expérience et ne constitue en rien une vérité dogmatique. Seule votre expérience personnelle va vous permettre de vous révéler ce qu'il en est véritablement de tout ceci. Ce point de vue n'est là que pour vous aider, si tant est qu'il le puisse, à vous éveiller à cette dimension astrale. Mais n'oublions jamais que la finalité est l'expérience intime, personnelle, la seule et unique résolution véridique qui amène réellement la Connaissance.

Le monde astral :

Le monde astral est cette réalité intermédiaire entre le ciel et la terre (symbolique). La terre étant le bas, le royaume, la matière ; et le ciel étant le haut, le monde divin, l'unité (etc.). Entre ces deux royaumes se trouvent donc l'astral et ses mondes intermédiaires séparant l'être de son créateur.

Lorsque nous expérimentons ces mondes intermédiaires via l'influence de l'involution, nous prenons conscience du processus de manifestation (lié à la création divine). Nous comprenons comment et pourquoi la force involutive crée la Nature. Si nous expérimentons ces mondes intermédiaires via l'influence de l'évolution, nous prenons conscience du processus de retour à Dieu, d'unification, de remontée vers l'unité (et donc de transmutation).

La question que l'on pose ici dans cet article est donc : « Quel est la fonction et la nature de ces deux dimensions astrales » ? Et nous pourrions même s'aventurer plus loin pour tenter de répondre à une autre question : « Pourquoi avoir créé deux dimensions astrales » ? Si je ne prétends pas détenir de réponse ultime (car je ne pense pas qu'il y en ait), je peux essayer de partager ce qui relève de mes expériences.

L'astral lunaire :

L'astral lunaire, ou « bas astral », est souvent assimilé au « psychisme ». En effet, l'être humain possède en lui une dimension psychique (que les anciens nommaient donc : « astral lunaire»). Celle-ci, depuis la nuit des temps, fait l'objet de nombreuses interrogations et recherches.

Aujourd'hui, dans notre temps, ceux qui tentent de percer les mystères de cette dimension, avec des outils scientifiques, sont les psychologues. Ils tentent certes de percer les mystères de l'esprit humain ; mais ils observent en réalité uniquement le bas astral.

Pour le coup, Wikipédia définit et résume selon moi assez bien le point de vue de la psychologie : « Le psychisme est l’ensemble, conscient ou inconscient, considéré dans sa totalité ou partiellement, des phénomènes, des processus relevant de l’esprit, de l’intelligence, de l’affectivité et de la volonté et constituant la vie psychique. Le psychisme est un concept central en psychanalyse et chez Sigmund Freud ». Cela permet de camper un référentiel commun pour savoir de quoi nous parlons lorsque nous employons le terme « psychisme ».

Finalement, lorsque nous entrons en psychothérapie, et que nous nous introspectons, nous nous retrouvons plongés et confrontés (si j'ose dire) à notre monde astral lunaire, psychique. Nous pouvons dire alors que la psychothérapie, de ce point de vue là, présente un aspect ésotérique très clair ! Et si de nos jours la façon d'appréhender ces problèmes ne s’emploie plus à utiliser un vocabulaire ésotérique, elle n'en est pas moins ésotérique quand même ! Ainsi, la psychothérapie est aussi une aventure ésotérique.

Nous voyons bien que lorsque les anciens nous parlent d'astral lunaire, les modernes parlent de psychisme. Et nous sommes là face à cette « première dimension » intermédiaire qui sépare l'être humain d'en bas, de sa réalité divine d'en haut. Et si on fait le « ménage » dans cette première dimension intermédiaire, nous retrouvons le lien, la connexion entre le haut et le bas (voilà pourquoi je vous invite tous à faire un travail psychothérapeutique sur vous-même).

L'astral solaire :

L'astral solaire est le monde du « sens des choses », c'est le monde où l'illusion se brise, où la démystification se fait (et je m'inscris là toujours dans l'optique du chemin de la remontée vers Dieu). C'est le monde de l'intelligence, du Noùs platonicien. Ce monde où les révélations nous illuminent de Connaissance. Cela ne veut pas pour autant dire que les mondes lunaires ne nous apprennent rien ! Mais ils ne nous illuminent pas à proprement parler. Ils nous renseignent, nous poussent à percer les illusions, mais ne délivrent pas, stricto sensu, de Connaissance (que je qualifierais de « fondamentale » spirituellement).

On le sait, si la lune brille la nuit, c'est grâce à la lumière du soleil qui projette sur elle son rayonnement. Il est alors simple de saisir le sens de ce que je dis à l'aune de cette analogie ! Les mondes lunaires sont une diffraction du rayonnement des mondes solaires (de la même façon que les mondes solaires sont une diffraction des mondes de l'unité). L'astral solaire est alors le monde des « grands mystères », là où l’éternel nous délivre le sens de la Nature.

Quand notre cheminement spirituel nous amène à visiter ces mondes solaires, nous ne rêvons plus des mêmes choses, et nous ne rêvons plus de la même manière. Les rêves prennent une teinte profondément mystique, avec une symbolique plus claire, plus lumineuse (là où les rêves liés au bas-astral sont souvent plus sombres, moins éclairés, voire même parfois très « caverneux »). C'est le monde des visions, au sens initiatique (voire même prophétique à un certain niveau de conscience).

Lorsque notre travail spirituel nous fait remonter vers le divin, depuis le monde de la matière, nous nous confrontons tous à tous les mondes de l'arbre de la Qabal. Nous retrouvons tous, par étapes, les différents mondes qui existent « au-delà/au-dessus » du nôtre. Ainsi, nous traversons en premier l'astral lunaire, puis ensuite l'astral solaire, pour finalement rejoindre le monde de l’unité (là où s'établit définitivement le contact avec Dieu : « l'éveil »).

Souvenez-vous de l'adage : « Hâte-toi lentement » ! Chacun doit avancer à son rythme, en fonction de sa propre nature qui se révèle toujours plus à mesure que l'on chemine sur les sentiers de la Nature !

G.Attewell

Liens des images :

-https://www.google.com/url?sa=i&rct=j&q=&esrc=s&source=images&cd=&ved=2ahUKEwing_b07OPiAhVCLBoKHfrMAkQQjxx6BAgBEAI&url=http%3A%2F%2Fsf.co.ua%2Fid121440&psig=AOvVaw2lahCjJPzQtLPpKaFZ5BuZ&ust=1560425681517867

-https://www.pinterest.fr/pin/247416573252108822/

-https://www.pinterest.jp/pin/218635756890339148/

#rêves #onirisme #astral #monde #symbolisme #ésotérisme #spiritualité #jeandubuis #qabal #arbre #solaire #lunaire #lumière #dieu #vérité #Nature #Connaissance #psychologie #psychothérapie #CarlJung #initiatique

Posts Récents
Archives
Rechercher par tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2018 by La Voie Du Phœnix. Proudly created with Wix.com

  • Vkontakte sociale Icône
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon