Combattre le tyran

Le tyran est en pleine campagne présidentielle. Croit-il seulement qu'il sera réélu ? Y aura-t-il des élections en bonnes et dues formes en 2022 ? Faut-il encore croire en la démocratie ? Voilà autant de questions que beaucoup de gens se posent dans cette période apocalyptique. Si je n'ai pas la réponse, j'ai au moins un horizon à partager. Je vais en parler dans cet article.

Je sais, LVDP est en vacances et je ne devrais pas travailler ! Mais que voulez vous... l'époque est prenante, et je me dois de réagir pour ma communauté qui m'écrit pas mal de messages (et je vous remercie encore pour l'intérêt que vous portez à mes travaux).

Le tyran

La tyrannie :

Comme nous l'avons déjà vu, dans l'article intitulé : La cité de la Nature, les sociétés humaines se voient toutes finir leur existence dans la tyrannie. L’avènement du tyran est le marqueur de la fin de cycle d'une société. Cela n'aura échappé à personne qu'Emmanuel Macron est tyrannique. C'est le tyran que la France doit combattre (et nous verrons comment par la suite).


Le premier point, difficile à digérer bien entendu, c'est qu'on ne peut empêcher la tyrannie. Elle n'est pas souhaitable moralement, mais elle est naturelle. Quand une société s'érige, elle évolue jusqu'à son confort maximum depuis lequel elle va ensuite s’affaiblir, et mourir. C'est au moment de son affaiblissement que le tyran doucement arrive. Et, au moment où la société est au plus faible, le tyran vole le pouvoir. Il n'est pas élu démocratiquement, jamais ! Il vole bel et bien le trône.


Là où l'histoire nous conte des prises de pouvoir tyranniques par la force, Emmanuel Macron a lui volé le pouvoir par manipulation mentale (via les médias, etc). Les méthodes changent, mais les résultats sont toujours les mêmes. Le tyran a donc extorqué la place de président, et maintenant nous sommes en dictature. Cela, il faut l'accepter, car sans cette acceptation nous vivons dans le déni.

Un épreuve d'endurance :

La tyrannie est le summum de la perversion d'un système. Elle apparaît quand la société est déjà bien malade et corrompue. Tant que ce n'est pas le cas, les valeurs et la vertu sont encore présentes, et la perversion est combattue. Cependant, dans une société vieille et mourante, les valeurs s'inversent, la vertu disparaît, et la perversion prend le relais. Tout devient faux, corrompu, etc. C'est grâce à cela que la tyrannie peut s'instaurer.

Quand la société se meurt, les gens ne croient plus en rien, ils sont sans foi ni loi. Ils deviennent des zombies au sens strict du terme : « […] une personne ayant perdu toute forme de conscience et d'humanité, au comportement violent envers les êtres humains et dont le mal est terriblement contagieux » (cf : wikipédia). Voilà ce qu'est un zombie pour la tradition créole, éloquent n'est-ce pas ? Si nous regardons les choses en face, c'est ce que le peuple français est devenu au fil du temps : un peuple de zombies.

Seulement voilà, nous ne sommes pas tous comme ça ! Nous sommes nombreux à toujours croire en Dieu (et ce peu importent notre confession, notre obédience, etc). Et pour nous, les « croyants » (comme on nous dénomme vulgairement), nous sommes attachés aux valeurs et à la vertu. Nous sommes attachés à cette envie d'être bons, justes, droits, etc. Nous sommes attachés à l'envie de célébrer la Nature, le Divin, et tout ce qu'il y a de bon dans tout ça. En gros, nous ne sommes pas devenus des morts-vivants dirigés par un tyran.

Aussi, pour nous démarre alors une grande épreuve d'endurance par la Foi et les actes, à l'image de nos ancêtres résistants de la seconde guerre mondiale. Cette épreuve nous demande alors de tenir un siège pour défendre la vertu, les valeurs, la liberté et la vie, mais aussi Dieu lui-même. Car de toute évidence, le tyran veut détruire Dieu sous toutes ses formes (car dans son esprit, il est le dieu que nous devons vénérer, et il s'érige comme tel).

Encore une fois, tout cela il faut aussi l'accepter afin de ne pas vivre dans le déni, et finir transformé en zombie.

Les zombies du peuple

Combattre le tyran :


Dans le film « Opération Dragon », où Bruce Lee joue le rôle d'un espion venu justement mettre fin au règne d'un tyran, il y a cette scène mythique où, étant sur un bateau, un homme vient défier Bruce Lee en duel. L'homme lui dit alors : « Quel est ton art ? », ce à quoi Bruce Lee répond : « L'art de combattre sans vraiment combattre ». Étonné par cette réponse, l'homme demande une démonstration. Le héro propose alors de combattre sur une petite île, atteignable grâce à un canot de sauvetage. Il invite l'homme à monter sur le canot pour se diriger vers l'île. L'homme s'exécute et Bruce Lee largue alors les amarres. Le canot se met à dériver avec l'homme dedans, pris au piège.

Voici la stratégie : combattre sans vraiment combattre, entendez par là qu'il ne sert à rien de porter des coups à un ennemi qui n'attend que ça, et qui a tous les moyens de frapper plus fort en retour. Se battre contre, c'est nourrir la bête. En revanche, se battre pour, c'est raviver la flamme divine du Cœur. Aussi, le but n'est pas de lutter frontalement contre le tyran ; c'est de lutter pour préserver la vie, la liberté, etc.

Lutter ne veut pas dire forcément frapper fort ; si parfois il le faut, il n'y a pas que ça à faire. Lutter c'est agir au quotidien dans le sens de la vie : acheter local, faire son potager, aider ses voisins, monter des groupes d'entraides au travail, dans son quartier, etc. C'est ça aussi lutter pour préserver la vie (tout ça a déjà été expliqué maintes fois en vidéo sur la chaîne).

Et, lorsque la colère est trop forte, et que celle-ci nous pousse dans la rue, il faut être capable de violence si besoin est. Mais là encore, cette violence doit s'exprimer pour défendre la vie, et non pour chercher à défier le tyran qui se fout complètement de ça. Nous manifestons pour nous, et non contre le tyran. Nous agissons pour notre liberté, et non contre le tyran. Nous combattons pour nous, nos enfants, notre avenir, et non contre le tyran. Le tyran n'est que la manifestation parfaite du Satan, ce même adversaire qui n'est là que pour réveiller la pulsion de vie qui s’endort quand la société dépérit. Il est donc l'heure de se réveiller, et de lutter non pas contre Emmanuel Macron, mais pour nous tous, pour notre devenir et celui de notre descendance ; et en l'honneur de nos ancêtres qui ont fait pareil quand il le fallait.

A force d'endurance, de Foi en l'humain, en nous tous, et en Dieu, nous ne pouvons que sortir vainqueur, et voir plein de gens se rallier à la cause de la Vie. C'est une guerre d'usure, d'endurance, de force et de courage, et nous allons tous prendre des coups, c'est certain. Mais ces coups seront autant d'épreuves pour nous renforcer, devenir plus grands, plus nombreux, plus massifs, si bien qu'à la fin de cette histoire nous gagnerons.

Voter ou non ?

La tyrannie que nous vivons s'est installée sur la base du vote, parodique certes, car manipulé au niveau de l'opinion (cf : E.Bernays - Propaganda). Et comme nous sommes dans une dictature usant de manipulation mentale, le vote de 2022 sera encore manipulé. Faut-il ne pas voter pour autant ? Je ne le crois pas. Je pense qu'il le faut.

Mais là encore ! Nous agissons pour nous, et non contre le tyran. Et même si le vote peut être violé, travesti et manipulé, cela ne doit pas nous enlever cette possibilité par dépit. Je pense d'ailleurs que le vote est une solution pour soulager le pays en sortant E.Macron de la partie. Ce n'est pas une solution à long terme, car la tyrannie est mondiale, mais c'est au moins un petit soulagement à l'échelle de la France.

Je pense que nous pouvons éjecter E.Macron par le vote, et que cela ne fera pas pour autant venir un sauveur. Nous ne faisons que nous offrir un soulagement minimum, et c'est déjà ça. A ce titre, je vous encourage malgré tout à voter. La suite des événements fera de toute façon changer radicalement les choses (guerre, famine, pénuries, problèmes climatiques, etc).


Comprenons bien que nous sortirons de l'apocalypse pas à pas, et non d'un seul coup. Chaque pas est un un pas vers le retour de la lumière. Les vraies solutions pérennes ne sont pas encore là, nous devons d'abord nous désembourber du marécage dans lequel nous sommes empêtrés. Aussi, tenez bon face au pessimisme qui vous découragera, et vous fera perdre votre capacité d'action. Ne lâchez rien, nous allons sortir de cette situation petit à petit, et à terme nous pourrons asseoir de vraies solutions nouvelles.


Le mage noir et son maître...

Pour finir :


Laissons ceux qui se soumettent à la tyrannie. Qu'ils le fassent consciemment ou non ne relève pas de notre action. Cela ne doit pas être notre souci. Ne fustigez pas les zombies, laissez les. Occupez-vous de vous et de tous ceux qui combattent pour la liberté. Occupez-vous de ça ! C’est bien plus important que de vouloir « convaincre un zombie » (qui, de fait de son état, ne pourra pas changer d'avis).


Concentrez vos efforts et vos forces sur la défense de la liberté, afin que la vie continue là où le tyran veut qu'elle s’arrête. Plus les choses deviendront insupportables, plus la pulsion de vie sera forte et puissante, et elle jaillira par la colère. Cette colère n'est pas mauvaise comme on le dit, elle demande par contre à être canalisée, cherchez cela ! La colère : c'est de la vie qui cherche son chemin, et non une erreur de la Nature. Ne tombez pas dans ce piège.


Enfin, ne croyez plus rien de ce qui vient du pouvoir tyrannique, car tout sera mensonge de sa part. Le « gouverne-ment » ment, les médias mentent, etc. Le mensonge est l'arme du diable pour séduire, dominer, contrôler, etc. De fait, tyrannie et mensonge vont de paire. Croyez en vous, en l'humanité et l'amour, en Dieu et en la Vie, en la liberté et la vertu.


Ne laissez rien vous dévier de cette harmonie qui nous habite tous. Le tyran crée le désordre volontairement pour rompre cette harmonie, pour générer de la dissonance afin qu'on se tape tous dessus. Soyez donc plus intelligents, et ne tombez pas dans ce piège. Soyons unis dans la diversité d'opinion, c'est ça que nous devons trouver : l'unité dans la diversité (c'est aussi cela le message de l'ère du Verseau, qui est en train de s'installer bon gré mal gré).

G.Attewell


Liens des images :

- https://www.wallpaperflare.com/art-evil-soul-the-throne-devouring-tyrant-entourage-wallpaper-bfbva

- https://wallup.net/dark-art-artwork-fantasy-artistic-original-psychedelic-horror-evil-creepy-scary-124/

- https://wallpaperaccess.com/saruman