top of page

Contre l'obscurantisme moderne

Je suis étonné de voir comment, au sein de la communauté catholique, la colère est grande quand leur dogme et leur histoire sont discutés. Je comprend que l'attachement à une croyance, au sens intellectuel du terme, puisse réveiller de la colère si celle-ci est remise en question. Car lorsqu'on construit sa foi sur une construction mentale, et non sur une expérience spirituelle véritable, l'ego se sent attaqué si cette mentalisation est chamboulée par la réflexion ; réflexion qui est le propre du monde mental soit dit en passant, car sans réflexion, le monde mental meurt. Beaucoup de choses sont à soulever ici, et je vais en partager certaines.



Le christ :


En matière de christianisme, il faut quand même rappeler que le christ est le Verbe, le logos, la Parole. Ce n'est pas autre chose ! Ce Verbe est la vibration de Dieu en toute chose, et Jésus portait cela en lui, incarnait cela. Quand ce dernier disait baptiser du saint-esprit, il permettait par cela d'éveiller le Verbe dans la chair du baptisé. Nous parlons là d'une expérience mystique.


Le Verbe Divin qui vibre en chacun de nous est le Christ ! Et on ne peut le toucher qu'en passant par des procédés théurgiques. Par exemple, quand nous prions tous ensemble pendant la messe, dans un édifice conçu pour faire caisson de résonance, nous pouvons sentir le Christ. Nous parlons donc bien d'une expérience, et non d'une croyance (au sens actuel du terme, et non au sens antique).


Un christianisme vrai, est un christianisme d'expérience, donc opératif. Et non un christianisme de croyance aveuglante et sclérosante. Le grand problème de notre époque réside dans le fait que ce christianisme réel est discret. On peine à le trouver dans nos églises, car les humains sont loin, très loin du message originel. Les seuls faisant encore vivre ce message opératif ne sont pas écoutés, car cela remet en question l’édifice idéologique. Ainsi, à cause de cela, le message de Jésus est mis à l'écart au profit d'une vision mentale.


Le piège du mental :


Le mental est fait pour réfléchir, philosopher, ceci afin de débroussailler le chemin vers l’expérience. Comme le disait J.Dubuis : « La tête sème, le Cœur récolte ». La vérité est « cardiaque », comme le pensent les vrais Martinistes. De ce fait, quand le mental se renferme sur lui-même, il cesse de philosopher, et il commence à idéologiser. Plutôt que de chercher, il fige, il fixe les choses. En agissant de la sorte, il se coupe du vivant et de l'expérience, pour préférer le fruit de son renfermement : l'idéologie.


L'ego de l'être se cache souvent, pour ne pas dire toujours, derrière cette démarche. En s'enfermant de la sorte, l'être se fige aussi. Cela démarre alors un processus de dessèchement, le cœur devient de moins en moins accessible, car caché par la fixation mentale. C'est cela qui a tué le message de Jésus : la fixation.


La réalité du christ est vivante, cette vibration divine est source de vie. Le mental ne peut que discerner le chemin pour y aller, et seul la pratique et l'expérience nous fait toucher cette vérité. Il n'y a pas de vérité dans le mental, seulement des réflexions allant ou non dans le sens de la vérité.


Si ces réflexions nous poussent dans le sens de la vérité, alors le cœur se dévoile petit à petit. Si c'est l'inverse, on se sclérose soi-même dans le mental. Quand ce pourrissement de l’intellect démarre, l'humain entre dans une course contre la montre interminable, ou il va devoir entretenir sa fixation constamment, pour ne pas qu'elle s'effondre. De ce fait, celui qui remet en question cette fixation devient un ennemi, car il menace la fabrication mentale édifiée. Nous entrons donc dans une logique sectaire, fanatique, etc.



Le sectarisme de l'église moderne :


Tout le problème de l'église moderne se trouve dans ce piège mental dont nous venons de parler. En France, l'église catholique défend cette idéologie, et ne recherche plus le christ. Si elle l'a eu, elle ne l'a plus (je généralise forcément pour mon propos).


Que Jésus ait été le fils de Dieu, un grand prophète, Dieu incarné, ou que sais-je encore ; cela n'est pas le fond du message chrétien ! Le fond du message est : comment trouver le christ en nous, et dans notre vie. Jésus nous a laissé toutes les indications pour ce faire. Et si on comprend que ce Verbe nous habite tous, il convient de chercher à le vivre, à entrer en communion (harmonie) avec lui. C'est ça le fond du message chrétien !


Ainsi, pendant que certains cherchent sincèrement le Verbe de Dieu, l'église se bagarre pour entretenir son récit. Quel est le plus important ? L'expérience du christ, ou l'histoire de l'église ? A chacun de choisir, librement si il le peut. Mais pour moi, le plus important est l’expérience du Verbe, donc du christ.


Je ne prie pas pour respecter un dogme, mais pour sentir le christ en moi et dans ma vie. Je ne médite pas pour être à la mode, mais pour descendre dans mon cœur, là ou se trouve la vibration de Dieu. Je ne vais pas à la messe pour être un bon catholique qui respecte les règles, mais pour vibrer avec la vraie église, afin que théurgiquement nous soyons tous à l’unisson, dans la vibration de Dieu. Je cherche donc l'opérativité, car c'est cela qui illumine le monde !



Pour finir :


Je n'ai pas besoin d'être catholique, orthodoxe, ou quoi que ce soit d'autre pour être chrétien. Je suis chrétien parce que je vis le christ ; parce que j'entretiens du mieux que je le peux, cette vibration divine dans ma vie. Aussi imparfait que je suis, j’œuvre dans ce sens.


Chacun sa route, chacun fait ce qu'il veut. Mais moi je défend cette position, et je le ferais jusqu'à la fin de ma vie ici-bas. On pourra bien me traiter d'hérétique, de menteur, ou que sais-je encore, ça ne me fera pas changer de position. Car cette dernière découle d'une expérience, et non d'une idéologie. Et tout bon opératif sait que l'expérience apporte une vérité indélébile et qui nous dépasse tous.


Je ne trahirais jamais cette expérience, car la trahir revendrait à trahir Dieu lui-même. A bon entendeur. Vous ne pouvez pas tuer la vérité... Il y aura toujours des voix pour la faire vivre.


G.Attewell

Posts Récents