L'Alchimie et la Pierre Philosophale

Aujourd'hui, tout le monde me parle d'Alchimie, de Pierre Philosophale, etc. Le monde du new-age et du développement personnel s'étant emparé de tout ceci, le galvaudage a déjà eu lieu. Ces choses là ne veulent plus rien dire, et surtout ne renseignent plus du tout sur ce qu'elles cachent. En gros, tout est falsifié, et je pense qu'il est bon de remettre les points sur les i !


Je ne suis pas là pour dévoiler les mystères de la Pierre, car c'est tout bonnement impossible. Je n'ai rien à dire sur elle, si ce n'est qu'elle est réalisable, qu'elle est bien physique, et qu'elle procure ce que Jean Dubuis appelait : « l'expérience d'éternité » (et ça, nous allons en parler un peu).


La Pierre des Philosophes


Un peu de « moi » :


Cet article est l'occasion pour moi de publiquement le dire : Je suis Alchimiste (ça, c'est fait). Pour être plus précis, je vais vous raconter pourquoi je me permet de parler de ce sujet, et comment j'y suis venu.


Ma vie spirituelle a très tôt rencontré la voie d'Hermès Trismégiste : « l'Hermétisme ». En effet, ma mère est Astrologue, j'ai baigné dans une des grandes sciences de Thot dès mon plus jeune âge. Je posais des tas de questions, j'adorais ça, et ma mère me répondait volontiers. J'ai donc appris l'Astrologie très tôt dans ma vie. Celle-ci m'a conduit vers la Magie, autre art Hermétique (ça, c'est quand j'étais ado). Puis en dernier, les portes du laboratoire se sont ouvertes avec l'Alchimie (au début de mon âge adulte).


Tout fut englobé par une chose essentielle pour moi, la mystique et sa voie contemplative (les plus érudits comprendrons donc pourquoi j'adhère tant à l'esprit du moyen-âge dans toute sa splendeur, et dans ce qu'il a offert de plus beau à notre civilisation occidentale ; et aussi pourquoi j'aime autant le véritable ordre de la Rose Croix). Aujourd'hui, je continue ma route, et tous ces arts m'accompagnent dans ma vie. Ils m'ont offert trop de belles choses pour que je les abandonne (mais au vu de mes découvertes, j'ai radicalement changé ma pratique, et je remercie Dieu pour cela, car la simplification est un vrai cadeau du ciel, mais passons là-dessus...).


Voilà ce qui me permet, grâce à Dieu, de parler de notre sujet : L'Alchimie et la Pierre Philosophale. Je vais tenter de clarifier certaines choses, selon mon point de vu bien entendu, ce qui donc n'engage que moi !


L'Occultum Lapidem :


Entrons directement dans le vif du sujet ! Oui, il existe une Pierre Philosophale, une Pierre cachée. Elle est bien réelle, c'est une matière que la Nature permet à l'Alchimiste de découvrir, si Dieu le veut (et si L'Alchimiste est suffisamment purifié pour que cette Pierre occulte puisse se manifester). Et qu'est-ce que cette Pierre Philosophale permet de vivre ? Elle permet de vivre une expérience d'éternité (qui sera de nature différente pour chacun d'entre nous). L'expérience d'éternité est l'expérience mystique la plus haute qui nous soit donné de vivre ici bas. Dans l'arbre de vie de la Qabal, elle relève du niveau de niveau de Binah (saturne). Elle nous délivre la Connaissance de l'unité, et est réellement une expérience forte et remuante (on ne peut pas approcher celle-ci n'importe comment).


Dans l'ouverture de son traité : « Hermès dévoilé », Cyliani nous dit : « Le Ciel m'ayant permis de réussir à faire la pierre philosophale, après avoir passé trente-sept ans à sa recherche, veillé quinze cents nuits au moins sans dormir, éprouvé des malheurs sans nombre et des pertes irréparables, j'ai cru offrir à la jeunesse, l'espérance de son pays, le tableau déchirant de ma vie, afin de lui servir de leçon, en même temps la détourner d'un art qui offre au premier coup d’œil les roses blanches et rouges les plus agréables, hérissées d'épines, et dont le sentier qui conduit au lieu où on peut les cueillir, est plein d'écueils ».


On comprend alors que l'Alchimie, si elle est une voie merveilleuse, elle est aussi un long périple parsemé d'embûches, et demande un temps considérable pour obtenir la Pierre Philosophale, et sans certitudes d'y arriver un jour. Cela ne veut pas pour autant dire que l'Alchimie est une voie impraticable ! Bien au contraire ! Mais pour être sûr que celle-ci nous conduise au royaume des cieux grâce à la Pierre, il faut ne pas oublier un aspect majeure : « le travail intérieur ». Et si l'on omet pas ce point, nous pouvons alors aussi bien réussir à toucher l’Éternité sans utilise la Pierre cachée.


Couverture du livre "Hermès dévoilé" de Cyliani

La quête de la Pierre :


Et oui ! Je pense que la majorité des Alchimistes cherchent la Pierre Philosophale, et on ne peut pas leur en vouloir d'ailleurs ! C'est une quête motivante ! Seulement, il est fort possible que la réussite du grand œuvre soit entravé par ce désir ardent de réaliser cette matière magique. Je crois que pour fabriquer cette Pierre, il faut ne pas la vouloir, et être suffisamment pur pour que la Nature nous en fasse cadeau sans qu'on le veuille. Cependant, même en suivant ces petits conseils personnels, il semble que la route promet d'être longue pour beaucoup !


Si la quête de la Pierre n'est pas une aventure à exclure, il faut je pense penser la chose comme on le pense dans toutes les voies initiatiques : « cesser de s'acharner à vouloir atteindre l'éveil ». En effet, la Pierre procure l'éveil, en tout cas un éveil, car en réalité il n'y a pas un éveil ultime si ce n'est des caps de Connaissance que l'on franchit grâce à la voie. Plus on se borne à vouloir que la Nature nous offre la Pierre, moins nous la verrons se réaliser.


Il en va de même pour toutes les voies initiatiques. Par exemple, dans l'oraison, plus on se borne à vouloir découvrir Dieu, plus celui-ci se cache. Pourquoi ? Parce que notre ego est assoiffé de contrôle, de « vouloir » et d'exigences. Hors, on ne peut exiger des choses de la Nature, on ne commande pas l'univers, on se soumet à ses lois, on les accepte et on travaille avec, avec respect, passion, amour de l'art, comme un enfant qui découvre et s'émerveille. Sans cela, nous n'arriverons à rien, et ce peut importe la voie que nous choisissons. Il faut, comme le disait Carlos Azagra, se dépouiller des : « egos usurpateurs » qui obstruent la Connaissance et le contact avec l’Éternité.


Ce n'est pas simple, et tout le travail est là. Il faut faire sans vouloir, sans attendre, avancer sans désirer, sans exiger. Il faut œuvrer sans commander de résultat. Il faut juste faire avec amour, avec passion, et se laisser enivrer par la beauté de l'art sans lui demander quelques chose. Et c'est au milieu, par accident, que nous découvrirons la Pierre Philosophale. De la même façon, qu'en méditation, on touche l'unité sans faire exprès.


La voie spagyrique :


L'Alchimie n'est pas que minérale, elle est aussi végétale, et c'est la Spagyrie qui alors se dévoile devant nous ! Et quelle voie merveilleuse ! Tout autant que la voie minérale. Qu'a t-elle à nous montrer ? Est-ce que cette voie peut elle aussi nous éveiller la conscience ? Et bien oui, et non pas en réalisant le Magnum Opus, mais en usant du pouvoir des Élixirs authentiques.


Ce chemin Alchimique est différent, il nous fait travailler avec un autre règne, le règne végétal (comme nous l'avons dit). Et la fabrication des Élixirs demande elle aussi un savoir faire, et un état intérieur le plus pur possible (à la différence que les Élixirs vont aussi nous purifier tout au long du périple Spagyrique, c'est d'ailleurs leur vertu première au niveau ésotérique).


Ici, nous n'avons pas besoin de rechercher la Pierre Philosophale, nous recherchons en revanche à nous purifier, niveau par niveau, étape par étape, pour parvenir au royaume des cieux : « l'unité ». Nous allons donc apprendre à fabriquer des Élixirs spagyriques qui, en les consommant, vont nous purifier et nous ouvrir les portes des mondes différents de l'arbre de vie, jusqu'au moment ou les portes de l'unité s'ouvriront malgré nous, au détour du travail. Plus nous nous purifions par la Spagyrie, plus nous fabriquons des Élixirs puissant et lumineux. Là-aussi, il faudra du temps, comme toutes les voies le demandent.


Faire la Pierre ou non ?


En Alchimie, il existe plusieurs manière de faire la Pierre, et celle-ci n'est qu'un moyen d'atteindre l'unité. On voit qu'il existe, en Alchimie, un autre moyen de découvrir le royaume des cieux, c'est la Spagyrie, l'Alchimie avec le règne végétal. Aussi, en dehors de l'Alchimie, il existe bien d'autres moyens de parvenir au haut du ciel ! Je pense à la Magie, à la méditation (la vraie), le Yoga, les Arts Martiaux initiatiques, et j'en passe.


Je crois qu'il est réducteur de résumer l'Alchimie à la Pierre Philosophale, surtout de nos jours ou nous vivons dans un monde ou le temps nous est volé ! Oui ! Comment voulez-vous réussir à faire la Pierre, si trop de temps vous est subtilisé par la société moderne ? Je pense que si ce n'est pas impossible, cela demande une organisation très particulière, et pas forcement confortable pour tout le monde. De plus, l'Alchimie est une voie coûteuse matériellement (même la « voie du pauvre » demande un minimum de dispositions matérielles que tout le monde ne peut pas avoir).


Je ne dis pas de ne pas se tourner vers le Grand Œuvre, mais je dis qu'il faut être prêt à sacrifier beaucoup pour le réaliser, et pour que ça marche. Concernant ce propos, Cyliani le confesse, et n'est pas le seul à le dire ! Aussi, passer son temps à dire que l'Alchimie se réduirait à la réalisation de la Pierre, serait empêcher les Alchimistes de profiter de tout ce que cet art propose comme alternative pour grandir en conscience (nous avons parlé donc des Élixirs Spagyriques comme étant une des solutions pour s'éveiller à l’Éternel, mais nous pouvons aussi nous tourner vers la confection des « Ens », mais aussi à celle des Élixirs minéraux par exemple).


L'Elixir Alchimique

Le vent souffle ou il veut :


Si vous êtes Alchimiste, ne vous bornez pas forcement à vouloir faire la Pierre, sachez être ouvert à la Nature. Peut-être que découvrir la Pierre cachée est votre route, c'est bien possible ! Mais l'Alchimiste ne le sait pas consciemment, cela se révèle en chemin, malgré lui, et si il sait écouter son instinct et ses intuitions, il saura quel chemin prendre dans le monde de l'Alchimie. Et, peut importe ce chemin pourvu que celui-ci lui permette de regagner le royaume des cieux de son vivant, de goûter à la saveur enivrante du très haut depuis son incarnation. L'essentiel est là !


Enfin et pour conclure disons deux trois mots sur ce qu'on appel : « l'Alchimie spirituelle ». J'entends alors qu'on nous dit qu'il existe une Alchimie strictement spirituelle, qu'on peut qualifier de « spéculative ». Une Alchimie sans laboratoire, ou notre seul laboratoire est notre propre intériorité, etc. Quoi penser de cela ?


Le principe même de l'Alchimie traditionnelle est opératif. Il opère dans la Nature toute entière, et en cela il opère en nous aussi (de manière organique, et invisible). En tant que fils et filles de l'univers, nous sommes des enfants de la Nature, donc nous fonctionnons selon ses lois, et ses lois sont Alchimiques à la base. En réalité, il n'y pas de différence entre ce qu'il se passe dans le laboratoire, et ce qu'il se passe dans notre corps. En ça, nous pouvons donc dire qu'il existe effectivement une Alchimie sans laboratoire. Mais si on est véritablement Alchimiste selon ce que je pense, et selon ce que mes expériences m'ont permis de découvrir, nous ne pouvons pas juste avancer sans l'aide de la matière.


Il faut donc une forte Philosophie spirituelle qui nous travaillera de l'intérieure, et qui permettra la réalisation de nos travaux, qui eux sont aussi un moyen de vérifier que nous évoluons en tant qu'humain, et en tant qu'Alchimiste. L'un ne va pas sans l'autre pour moi, et je ne dis pas que c'est la vérité ! Je dis que c'est ma vision de l'Alchimie, et que c'est de cette façon qu'elle m'offre des trésors inestimables.


Notons aussi que je crois profondément que l'Hermétisme est un tout, et que si on sera plus attiré par l'un de ses arts, et que cela répondra à nos besoins spirituels, nous devons tous les aborder quand même pour comprendre leurs inextricables liens qui les unissent tous. En avançant dans ce sens, on se rendra alors compte que la Magie influence nos travaux en laboratoire, que certaines fabrications Alchimiques améliorent considérablement nos expériences Magiques, et que tout cela est sous la tutelle du ciel astral que l'astrologie nous révèle, et englobé par la Philosophie Spirituelle qui permet de créer une unité dans cette multitude d'arts ésotériques. L'Hermétisme, c'est tout ça !


L'Alchimiste

En conclusion, si vous voulez vous lancer dans l’Alchimie, faites le ! Mais ne vous coincez pas la conscience en vous fixant un but inaltérable, laissez l'Alchimie vous surprendre par tout ce qu'elle offre. Et si c'est la Pierre qui vous fera rencontrer l’Éternel, alors soit ! Mais peut-être que les boissons Magiques que sont les Élixirs le feront bien mieux pour certains autres ! Soyons libre, c'est d'ailleurs un des grands cadeaux de la voie : « la liberté ». Ora & Labora !


G.Attewell


Liens des images :

- https://www.deviantart.com/rzanchetin/art/Philosopher-Stone-555130315

- https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5575046p.texteImage

- https://www.worldanvil.com/i/93130

- https://www.pinterest.at/pin/414964553162617182/#


#alchimie #spagyrie #hermès #trismégiste #voie #laboratoire #spiritualité #ésotérisme #hermétisme

Posts Récents
Archives
Rechercher par tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2018 by La Voie Du Phœnix. Proudly created with Wix.com

  • Vkontakte sociale Icône
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon