La grande contradiction : passage obligé vers l'initiation effective

Avant toute chose, je rappellerais l'histoire de Job... c'était un juste et pourtant Dieu lui a tout pris, absolument tout. Non pas à cause de ses péchés, mais bien à cause de sa sainteté intrinsèque. Nous constatons donc ici un renversement radical de la logique humaine et de la sentimentalité religieuse basique. Un épisode similaire est présent dans l'Evangile lors de l'épisode de l'aveugle né. On demande à Jésus si l'origine de son mal provient de ses propres péchés ou de ceux de ses parents et la réponse de Jésus témoigne là aussi de cette perspective inversée et renversante pour le commun : ni lui ni ses parents... mais il est né ainsi pour la gloire de Dieu. En le guérissant, Jésus va démontrer dans la chair ce qu'est exactement cette gloire de Dieu en ouvrant le chemin à cet aveugle qui dépasse de loin les apôtres dans la foi et dans la connaissance de la nature du Seigneur.

Il est tout à fait fondamental de vivre ce moment sur la voie où on n'y comprend plus rien, non pas intellectuellement mais humainement parlant car le Divin va pousser la contradiction de sens à son paroxysme, jusqu'à nous faire vomir toutes nos constructions basées sur un sens artificiel et prémâché. Pour voir si nous sommes capables de passer par-delà la logique humaine, il faut la pousser dans l'impasse... c'est bien là le seul moyen de la transpercer. Tant qu'on a pas vécu ce moment, on a pas fait le premier grand saut sur la voie, tant qu'on a pas vécu ça, tout ce qu'on entreprend est soumis à un système de contrôle, tout n'est que mécanismes divers et avariés de sécurisation. Tant qu'on a pas traversé de part en part cette grande contradiction, il n'y a pas d'initiation spirituelle authentique... nous n'en sommes encore qu'à la phase préparatoire, ajourné pour faute d'ardeur spirituelle.

Job

Après avoir vécu cette grande contradiction, le danger est de recréer presque immédiatement un nouveau système de protection conceptuel et sentimental, lequel n'est qu'une fuite de l'aspect sauvage, insécurisant et imprévisible du vivant... mais surtout, une protection fragile contre l'amour de Dieu.

Dans ce cas, Dieu renouvellera l'expérience en tapant encore plus fort pour briser cette nouvelle carapace. L'abandon à Dieu, la vraie dévotion, la foi authentique c'est de vivre cette grande contradiction. Tout ce qu'on fait avant comme pratiques dévotives ou contemplatives (Japa-yoga, Dhikr soufi, pratiques méditatives diverses etc) n'est que de la préparation à ce grand moment initiatique. On ne sait pas ce que c'est qu'aimer Dieu avant d'avoir traversé cette épreuve car l'amour divin est pure folie et tant qu'on a pas été confronté de tout son être à la folie divine et qu'on ne l'a pas aimé précisément à cause de cette folie, on ne peut rien comprendre au mystère insondable de l'amour divin... ni au secret de son infinie sagesse.

Ce qu'on appelle communément la "Quête de sens" est une prodigieuse et prétentieuse tarte à la crème : le vrai sens ne se découvre qu'au cœur du non-sens, car il n'y a que dans la sensation viscérale du non-sens qu'on peut se dépouiller de toutes nos prétentions, qu'on peut retrouver sa pureté et sa nudité primordiales en s'abandonnant pleinement à Dieu.


C'est donc en plongeant dans le non-sens qu'on peut trouver ce qui est sans contraire et donc revenir à l'immobilité originelle.

En effet, le sens véritable est sans contraire, par conséquent, la mentalité humaine ordinaire intégralement tissée de contraires et d'oppositions doit être contrariée à sa racine, jusqu'à son extrême limite. il n'y a que comme cela qu'elle pourra se fissurer et nous révéler l'Unité sans contraire.


Il en va de même pour la beauté absolue, laquelle relève de la nature même du Divin : tant que quelque chose nous apparaît laid ou répugnant, c'est qu'on a pas encore touché à cette beauté sans contraire qui embrasse toutes les couleurs et toutes les formes des apparentes de son souffle panoramique en les ramenant à la blancheur immaculée... exactement comme les pétales du lotus blanc émergent de la boue sans être maculés par celle-ci.

l'ordre divin, la justice

Ne vous inquiétez pas, il y a bien un ordre (Dharma) parfait, chirurgical derrière tout ce bordel intégral de surface, mais on ne peut le découvrir qu'après avoir non seulement regardé le chaos en face mais aussi après avoir plongé dedans... mais sans s'y noyer !

C'est là toute l'épreuve initiatique, laquelle demande une foi et une confiance aveugle car nous n'avons aucune garantie que la noyade ne nous emportera pas : si il y avait garantie, on ne pourrait pas parler de confiance et sans un saut radical dans l'inconnu, les ailes de l'âme ne pourraient se déployer.

Toutefois, il ne faut pas aller là-dedans si on est déstructuré psychologiquement mais uniquement lorsqu'une certaine maturité à la fois mentale et émotionnelle est bien cristallisée car l'émotion aussi doit pouvoir "comprendre" ou plutôt saisir avec l'intelligence qui lui est propre. Au cœur de cette plongée, on découvre que tout ordre humain est préfabriqué et que c'est précisément ça qui crée la nature et l'omniprésence du désordre à la fois en nous-mêmes et dans la caricature de société qui nous entoure. La vision pénétrante et panoramique du désordre révèle spontanément l'Ordre divin parfait... le Dharma éternel et immuable (Sanatana Dharma).

Cependant, même si on change radicalement de point de vue, le monde des apparences lui ne change pas pour autant... il faudra user d'intelligence et de pédagogie afin de s'adapter à son niveau. C'est cela la différence entre la folle sagesse et la folie tout court : le fou veut convertir la folie des foules (et en cela il est encore plus fou que les fous ordinaires) mais le sage perçoit la folie du monde depuis la sagesse divine et sourit devant le déploiement de l'humour infini du Divin, et c'est pourquoi, il demeure dans le "non-agir".


Adam Sirius


Vous pouvez suivre le travail d'Adam Sirius en suivant ces liens :

- https://www.youtube.com/channel/UC_EqJSdR2Hze9QpuW_mU_CQ

- https://www.facebook.com/Xvarnah-489481954870704


Liens des images :

- https://www.luciolededieu.org/pensees-cachees-de-job.html

- https://www.pinterest.fr/pin/657877458037392076/




Posts Récents
Archives
Rechercher par tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon