La Wicca, le retour !

A l'approche d'un nouvel opus sur la Wicca (que je suis entrain de terminer), je voulais écrire un nouvel article sur le sujet. Nous avons déjà ici discuté de l'origine (bancale) de la Wicca. Néanmoins, nous avons dit qu'elle n'était pas pour autant une monstruosité abominable (comparé à certains autres mouvements ésotériques bien plus dévastateurs). Je voulais ajouter un article sur ce thème afin de poser ici un avis, somme toute personnel, sur la Wicca.



J'y étais !


Dans les années 90, lors d'un essor certain de la Wicca en France, j'étais là. J'étais d'autant plus là que je l'ai pratiqué seul, et en groupe. Certes, je n'ai jamais adhéré sérieusement à un coven (car adhérer à des groupes n'a jamais été ma tasse de thé). Néanmoins, j'ai vécu des choses, et elles sont indiscutables.


Aussi, dans ce texte, je ne parle pas depuis une idée de la Wicca, mais depuis mon expérience de celle-ci. Si mon expérience ne peut représenter l’entière réalité de la Wicca, elle en restitue cependant un fragment. Ce fragment de réalité, je ne suis pas le seul à l'avoir vécu. C'est d'ailleurs ce qui en fait une chose stable, que je peux ainsi partager un peu avec vous amis lecteurs.


Par ailleurs, j'ai lu la Wicca, j'ai étudié son « corpus » (si on peut considérer qu'il y en ai un). Si je n'ai pas tout lu, j'en ai lu suffisamment pour trouver le lien entre la théorie et la pratique. C'est depuis tout ceci que j'écris cet article.


On y va au « feeling » :


Si l'on ne peut pas reprocher une chose à la Wicca, c'est de développer le sensible. Elle redonne clairement accès au corps émotionnel, à sa connexion avec le bas astral. La dimension lunaire redevient perceptible, jusqu'à un certain degré (qui ne dépasse pas Yesod). Je ne peux pas nier ce fait, je l'ai expérimenté, ça marche, c'est indéniable.


Le seul soucis qui se pose, et qui motive l'écriture de mon livre, est la « philosophie de l'a peu près ». En effet, la Wicca est un assemblage de chose sans rigueur et connaissance. La Wicca a absorbé des tas d'influences divers et variées, sans en comprendre le sens, et sans en connaître les issues pratiques et concrètes. C'est somme toute un phénomène très classique du 19e siècle, l'ère des syncrétismes insensés, et détachés de toutes racines spirituelles authentiques.


En fait, la Wicca pratique au « feeling », en prônant cette idéologie du « tu fais comme tu sens ». Sauf que, en suivant cela, on ne sait pas ce qu'on fait, on ne sait pas ce qu'il se passe, on ne sait pas ce qu'on déclenche, etc. Contre cet argument, on me répond souvent : « oui mais moi je sais que ça me fait du bien, je sais ce que je vis », etc. Sous entendant alors que, le « feeling » ça marche !


Mais bien sûr que le « feeling » ça marche ! A partir du moment ou l'on sent, ou le « feeling » est activé, ça marche ! C'est limite un truisme que de dire ça. Mais ça ne veut en rien dire qu'on « maîtrise » ce qu'il se passe ! Ça ne veut en rien dire qu'on sait clairement ce que l'on fait, que l'on discerne comme il faut les phénomènes qui se produisent, etc. C'est même plutôt l'inverse...


Le grand problème de la Wicca est bien ici. Gerald Gardner lui-même ignorait ce qu'il faisait réellement. Son mélange personnel qu'il appela Wicca n'est pas du tout rigoureux, pas du tout clairement structuré, etc. Si il a créé un mouvement qui a remis les anciennes traditions « païennes » à la mode (et encore...), il n'a pas apporté un système magique suffisamment solide pour éclairer les pratiquants.



C'est parce que ça marche, que c'est bon !


Alors oui, pour autant ça marche. Et on me dit souvent que : « Bah ça marche la Wicca, donc bon... ». Ce n'est pas parce que ça marche, que cela veut dire que c'est « bon » ! Grave erreur de penser ça, et cette erreur est typique de notre époque. L'idéologie de l'expérience ronge la raison des gens. Faire un rituel wiccan, constater que ça marche phénoménologiquement, c'est une chose. Maintenant, quand à savoir ce qui s'est réellement passé en profondeur, et les tenants et aboutissants de tout cela, c'est une autre paire de manche !


Ce n'est pas parce qu'un rituel a marché, que ce qu'il s'est produit est « bon ». Pour savoir si c'est « bon », il faut du discernement, et pour avoir du discernement, il faut en plus du « feeling » ajouter de la raison (au sens platonicien). La raison qui éclaire les phénomènes ne s’acquiert pas à coup de « feeling », mais par une étude sérieuse et approfondie qui passe par les textes, et par la pratique bien structurée. C'est en aucun cas ce que fait la Wicca.


La Wicca est comme un grand souk oriental ou l'on trouve de tout. C'est à la fois fascinant, stimulant, et séduisant (j'avoue j’adore ça...) ! Mais les limites sont vite face à nous ! Si on ne voit pas ces limites, on sombre dans le new-age et cette idéologie du « tout se vaut », du « feeling et de l'expérience », etc. La rigueur alors disparaît, et le bordel se pointe. Pas étonnant que les gens soit spirituellement perdu à notre époque, car tout fonctionne de cette façon (sans compter le rejet des anciens textes que l'on juge maintenant obsolète).


Rectifier le tir :


J'aime la Wicca, non pas pour ce que Gerald Gardner a tenté de faire, non pas pour ces idiots de pseudo-mages qui se prennent pour des grands prêtres, etc. Mais pour cet élan de pratique qu'elle insuffle. La Wicca possède au moins cette force, qu'est celle de motiver des jeunes cherchants à se tourner vers la magie, de revenir à quelque chose de naturel, etc.


Il est vrai qu'elle apporte du bon. Elle redonne le goût de la Nature, de la poésie, de l'ésotérisme, etc. Et ça, ce n'est pas le fait du fondateur, mais de l'évolution de la Wicca et de ses différents courants, etc.


J'aime la Wicca pour tout ces aspects : proche de la terre, proche des rythmes des saisons, pour son envie de faire revivre cette magie de la nature, etc. C'est pour ces raisons là que j’aime la Wicca. C'est pour cela que j'écris un livre dessus, afin de tenter de lui apporter un peu de structure, de rigueur, tout en respectant ses limites.


G.Attewell


Liens des images:

- https://www.goodfon.com/wallpaper/fantasy-art-art-vedma-devushka-kolduet.html

- https://www.pinterest.fr/pin/173247916901383883/



Posts Récents
Archives
Rechercher par tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2018 by La Voie Du Phœnix. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon